Qi Gong : Principes essentiels

Tao Yin Qigong – Daoyin Qigong ou Tao Yin Chi Kung – Qigong du Tao.

 » Avec le Tao-Yin prenez le temps de ralentir ! »
Georges Charles

 

Qu’est-ce que le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) ?

#

En chinois cela s’écrit comme ça !

Tao Yin Fa Chi Kung ou Daoyinfa Qigong

Tout d’abord le terme Qigong, qui se prononce « tchicongue » et qui peut se transcrire de diverses manières (Chi Kung ; Tchi Kong ; Ki Kung…) signifie simplement « pratique du souffle » et, par extension « exercice respiratoire » ou « technique énergétique », ce qui est assez vague.

Tao-Yin ou Daoyin désigne la tendance qui appartient au « praticiens du Tao », donc de celles et de ceux qui, de par leur pratique, suivent la Voie. Le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) représente donc l’ensemble des pratiques énérgétiques de celles et de ceux qui recherchent un moyen de réalisation dans le respect de la nature et d’autrui.

C’est aussi ce qu’on a pu nommer « gymnastique taoïste », « gymnastique du Tao », « Yoga chinois », « gymnastique chinoise traditionnelle », « gymnastique psychosomatique chinoise » « Cong-Fou des Bonzes de Tao-Sse (Amiot) »…et probablement dix mille autres choses encore.

Cette pratique remonte à la nuit des temps, en Chine, mais la trace historique incontestable demeure le rouleau de soie (Daoyin Tu) décrivant cette pratique et découvert dans la tombe N°3 de Mawandui et daté du 2eme siècle avant notre ère.

Elle est également citée dans les classiques par Zhuangzi (Tchouang seu), le Wainanzi du Prince Liu Han. Elle est le lointain ancêtre amis aussi le cousin du Taijiquan (Tai Chi Chuan) qui est beaucoup plus récent et qui est, quant à lui, un « art du poing ».

Il existe encore de multiples tendances de « Qigong » comme le « Qigong bouddhique » (Yijinjing Xisuijing), le « Qigong » médical donc thérapeutique, le « Qigong » familial, le « Qigong » des arbres.

Actuellement il englobe un important système allant de la « gymnastique douce » ou « gymnastique de bien-être » jusqu’aux pratiques de « l’Alchimie Interne » (Neidangong) en passant par la méditation assise (Zuo Chan ou « Zazen ») ou debout (Zhan Chan ou Ritsu Zen).

Mais il peut également être pratiqué dans les hôpitaux chinois, en Chine et ceci en complément de la médecine classique ou occidentale (bio-médecine !) dans le traitement de plusieurs affections.

Dans ce cas, comme pour les médicaments, il doit être prescrit, bénéficier d’un suivi et comportant des contre-indications.

 

Vous avez dit Qigong ?

#

Il existe diverses manières de transcrire les idéogrammes, ou sinogrammes, chinois en langue occidentale, donc avec des lettres ! Voici quelques transcriprions de ces caractères chinois.

Cela s’écrit comme ci-dessous et cela se transcrit diffférement ( à droite). Après on dit que les Chinois sont compliqués ! La transcription officielle est qigong mais il faut prononcer Tjigongue. Notez que cette prononciation « correcte » est la seule qu’on ne retrouve pas ci-dessous.

#

#

Chi Kung, Gi Gong, Qigong, T’chi Kung, chi-kong, Chi Gung, qi gong, chi-kung, t’chi kong, Ch’I Kung, Qi-gong, Chi-gung, Chi-Gong, Qi-Gong, Ch’i Kung, chi gong, chi kung, t’chi gong, QiGong, Chi-kong, Qi gong, Chi Kong, k’i kong , Chi-kung, T’Chi Gong, ts’i kong, Chi-Gung, Qi Gong, Tchi Kong, Chi-Kung, Ch’i kong, Chi Gong…

(Toutes ces transcriptions sont authentiques et ont réellement été trouvées dans les ouvrages et articles concernant ce sujet particulier). Le moins qu’on puisse dire c’est que l’harmonie n’est pas encore de rigueur !

Un pouf de méditation avec les transcriptions (voir plus bas) Cela se prononce comme cela s’écrit ! La transcription officielle (traités internationaux…) est néanmoins taijiquan !

Mais cela se prononce réellement Taillitchichuane ou mieux encore taillijiguane.

 

Un peu de terminologie

Un peu de terminologie afin de mieux comprendre les termes chinois classiques.

Tao. n.m. :Principe (englobant de nombreuses notions) à l’origine de la vie et régulant toutes choses dans l’Univers, pour les taoïstes. Mot chinois. Hachette Dictionnaire de la Langue Française (1994).

Tao-Yin. n.m. « Gymnastique respiratoire. Tao-Yin désigne la gymnastique respiratoire ». Sur toutes ces pratiques voir Maspero, « Les Procédés de nourrir le Principe Vital » Max Kaltenmark. Collège de France. Institut des Hautes Etudes Chinoises. Références Bibliographique IDEAM.

Tao-Yin ou DaoyinLa pratique du Tao-Yin ou Daoyin par un taoïste dans la cour d’un temple près de Hangzhou.

Le terme Tao-yin (Daoyin) est utilisé depuis 1978 par l’Institut des Arts Martiaux Chinois Traditionnels et est présent sans ses statuts déposés en Préfecture de Police. Il ne peut donc en aucune manière être considéré comme une marque déposée et nul ne peut prétendre en possèder l’antériorité. Il est également utilisé par plus de quarante associations membres de la Convention Nationale des Arts Classiques du Tao.

« Le centre est partout, la périphérie nulle part »…

Etymologiquement la méditation signifie  » agir centré « .
Cette conscience du centre en action permet de mieux mobiliser l’énergie au travers de pratiques millénaires comme le Tao-Yin ou le  » Qigong  » mais également dans ce que l’on nomme Alchimie Interne (Nei Dan)… dans un esprit d’éveil et d’ouverture permettant une meilleure réalisation personnelle et humaine dans le respect de la nature et d’autrui.
Ces pratiques chinoises trouvent leur écho en Inde dans le Yoga ainsi que dans de nombreuses traditions orientales.

Les Armes de Predappio Alta

Qi « le souffle » calligraphie de Wang Bo

 

Est-ce différent du Chi Kung ?

Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) et tir à l’arc : retour aux source. Cliquer ici.

Pour en savoir beaucoup plus sur l’étymologie réelle de Tao-Yin et, par conséquent, sur la pratique des Arts Classiques du Tao. Une autre vision de la tradition et un autre éclairage sur la pratique. Tao Yin Qigong est la dénomination chinoise concernant les pratiques énergétiques de santé issues du courant lié à la pensée taoïste telle que la décrivent Laozi (Lao Tseu), Zhuangzi (Tchouang Tseu), Liezi (Lie Tseu) ainsi que divers auteurs considérés comme faisant partie du patrimoine culturel de la Chine.

C’est de ce patrimoine culturel et philosophique spécifique que sont issu les concepts de Tao, de Yin Yang, de Cinq Eléments, de Taiji ou Taichi, des Bagua, des trigrammes et hexagrammes du Yijinq ou Yi King. Ce que l’on sait moins en Occident c’est que ces concepts ont, depuis des millénaires, motivées de nombreuses pratiques de bien-être, de santé, de longévité et, pourquoi pas, d’immortalité.

Ils furent à l’origine de l’Alchimie Interne (Neidan) où l’adepte transforme peu à peu le grossier en subtil comme la pratique de combat se transforme, peu à peu, en Art de Vie. L’ « art Martial » (Mars) ou « art de guerre » se transforme alors en « Mouvement de Vie » et la « pratique de santé » (« Qigong ») en « Art d’Eveil et de Réalisation ». Ce cheminement alchimique amène l’adepte, le praticien, vers « ‘Autre chose encore » (Hua) que les Sages de la Chine ancienne n’ont jamais voulu préciser mais que l’on ressent profondément.

En Occident ces pratiques, connues depuis Louis XV grâce au Révérend Père Amyot qui les nommait alors « Cong-Fou des Bonzes de Tao-SSe » (Kung Fu des Taoïstes), et qui furent récupérées par Ling, le « créateur » de la Gymnastique Suédoise, se nommèrent, et se nomment encore parfois, gymnastique chinoise, gymnastique taoïste, gymnastique énergétique, gymnastique du Tao, pratique chinoise de santé, art chinois de longue vie, mouvement chinois, Yoga chinois…

Gym Suédoise et gymnastique chinoise cliquer ici

Elles sont parfois confondues avec le Taijiquan ou Tai Chi Chuan (Taichi ou Taiji) qui fut créé plus tardivement et qui, en réalité, est un art de poing et un art d’éveil entrant, quant à lui, dans le cadre des « arts martiaux chinois ».

Il faut également savoir que le Do In n’est que la version japonaise, et la traduction intégrale, du Tao Yin chinois qui peut également s’écrire Taoyin, Daoyin ou Dao Yin. Nous avons consciemment conservé la transcription Tao Yin car la notion de Tao est désormais universelle alors que le terme Dao n’évoque rien de particulier aux oreilles occidentales !

Dans le cadre de l’enseignement particulier des Arts Classiques du Tao nous transmettons le Tao Yin Qigong de l’Ecole du Ling Pao Ming, plus précisément le « Ling Pao Ming Siu Dan Pai Tao Yin Qigong » structuré au XIIIe siècle et qui représente avec le Jindan (Pilule d’Or) et le Mao Chan (Montagne de l’Immortalité) l’une des principales écoles des « Praticiens du Tao » (Daoshi ou Tao Shi).

Nous revendiquons haut et fort la transmission de cet héritage historique et culturel.

Mais cela n’empêche nullement nos enseignants de transmettre également d’autres formes de Qigong plus communément répandues telles que le « Baduanjin » (Pa Tuan Chin) ou « Huit Brocards de Soie », le « Yijingking Yisuijing » ou « Nettoyage des muscles et des tendons et purification de la moelle et des sinus » créé par Bodhidharma, donc d’obédience bouddhiste, le « Wato Wuqingshi«  ou « Jeu des Cinq Animaux du Dr. Huato ».

Ainsi que pour certains le Taijiquan de tradition classique et même le Kung-Fu Wushu ! Sans oublier les Armes qui représentent le joyau de la transmission jadis secrète de la Famille Wang de Yue dont l’ancêtre le plus connu est Wang Yang Ming (Wang Shouren ou O’Yomei), philosophe et homme d’action de la Dynastie Ming. Vous trouverez donc en bas de cette page des liens vous permettant de découvrir, au travers d’articles, les particularités spécifiques de ces différentes pratiques. Et, éventuellement de contacter notre groupement associatif ou l’un se ses enseignants qualifiés et Membres de la Convention des Arts Classiques du Tao.

Yuen Yik Kai ou Yun Yikkai

Il ne suffit pas de considérer la Pensée Chinoise comme quelque chose appartenant au passé et à une autre culture. Elle fait désormais partie, au même titre que la philosophie grecque, du patrimoine actuel de l’humanité. Les pratiques qui y ont toujours été attachées existent encore et plus que jamais.

A vous de les découvrir.

Ci contre : Yuen Yik kai dans une posture de la grue du Fujian (Fujian Baihequan) Certains Maître de l’Externe sont aussi des spécialistes de l’Interne Le Patriarche (Shigung) Yuen Yik Kai (Yun Yikkai ou Yuan Yixi) (1909 1983) du Hung Gar enseignait aussi le Yijinjing Xisuijing (Nettoyage Muscles-tendons Purification moellles-quintessence) qu’il transmit, en 1974, à Georges Charles.

 

Quelques articles pour mieux comprendre

Quelques articles pour mieux comprendre ce qu’est le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong), sa pratique, son enseignement, sa transmission. Par Georges Charles. Membre du Conseil des Sages du Fonds International pour la Préservation des Arts Martiaux FIPAM.

Méditation taoïste : Tao-yin et Méditation taoïste du Calendrier de Jade des Rois de la Chine Ancienne. Il s’agit d’une méditation basée sur un voyage intérieur et en relation avec l’Alchimie Interne (Nei Dan) qui permet de transformer le grossier en subtil pour obtenir « autre chose encore » Une autre vision de la méditation ! Cliquer ici

Le Qigong par Thierry Borderie Membre Fondateur des Arts Classiques du Tao, Article réalisé pour « médecine des arts » par Thierry Borderie cliquer ici

Le Dantian ou Tan Tien C’est Le Champ de Cinabre. Mais qu’est-ce c’est qu’un Champ de Cinabre ? Georges Charles répond à cette épineuse question. cliquer ici

Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) et tir à l’arc : Quels sont les rapports entre l’arc et le Qigong ? Wang Yang Ming apporte une réponse à cette question cliquer ici

Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) et calligraphie chinoise : Il existe un rapport très particulier entre le tir à l’arc, la calligraphie et le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) C’est la suite du précédent article. cliquer ici

Qigong et acupuncture : Une parenté mais pas de dépendance Il existe des « points » et des « pouls » spécifiques au Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) par Georges Charles cliquer ici

Bâton, énergétique, Tao-Yin et Acupuncture : Un autre exemple de la compréhension particulière du Tao-Yin et des points/terriers de l’énergie Par Georges Charles cliquer ici

Ce qu’il faut savoir sur le Qigong : Qigong physiologie, psychologie et spiritualité par Georges Charles cliquer ici

Le Qigong médical ou thérapeutique par Georges Charles cliquer ici

Historique succinct du Qigong par Loïc Rabault de l’Association Eveil Caen cliquer ici

L’énergie du Métal : Le Tao-Yin de l’énergie du Métal (Automne) par Georges Charles cliquer ici

L’énergie de l’Eau : Le Tao-Yin de l’énergie de l’Eau (Hiver) par Georges Charles cliquer ici

Le Qigong Bouddhiste de Bodhidharma Yijinjing Xisuijing cliquer ici

La Gym Suédoise et le « Cong-Fou des Bonzes Taoïstes » Ling est donné comme le créateur de la gymnastique suédoise. Qu’en est-il réellement. Une enquête approfondie. cliquer ici

Une gymnastique sino-suédoise par Jean Luc Saby cliquer ici

La gymnastique allemande et naturiste de Dora Menzler par Georges Charles cliquer ici

Les pratiques printannières en Mandchourie. Un article et des photos de Yohan Radomski en poste à Harbin cliquer ici

Le Tao Yin Qigong assis des Quatre saisons de Chen Xiyi : La forme de Printemps  » XIU CHEN TAO YIN CHUNTIAN GONG« 

 

Quelques articles de Georges Charles publiés dans la presse :

 

Georges Charles , le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong)

Les Armes de Predappio Alta

Extrait de European International Arts Journal – N°1 octobre 2004. Article de Anya Méot « Arts Internes – une perpective européenne – »

« Quant aux Qigong : Vers 1974 Georges Charles enseignait déjà la « gym taoïste » appelée aussi dao yin fa ou plus exactement Dao Yin Shen Ti, ainsi que le Xingyiquan de son maître Wang Tse Ming qui résidait en France depuis 1949 sous le nom de Wong Tai Ming, qui lui légua la succession en 1979 avant de repartir pour Taiwan où il mourut en novembre 2002… »

Georges Charles il y a quelques années déjà ! Georges Charles enseignait le Tao-Yin dès le milieu des années 70.

Démonstration au CRB de Strasbourg chez M. Roland Habersetzer.

 

Les Armes de Predappio Alta

Les Armes de Predappio AltaLes Armes de Predappio Alta

Pratique du Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) – au tout début du vingtième siècle – Collection GC
Le Juge Ti pratiquait le Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong) ainsi que l’Art du Poing du Mont Wudang comme en atteste ce flacon de porcelaine de la Dynastie Ming. Collection GC

 

Ouvrages et lectures de référence

 

secrets_qigong_gc1Les Secrets du Qigong

Il s’agit de l’enseignement et de la transmission du « Wuxingquan » dont du « Poing des Cinq Eléments » tel qu’il fut transmis à Georges Charles entre 1970 et 1079 par Wang Zemin (1909 2002) dans le cadre de l’Ecole Lianhuanquan (Poing des Générations Circulaires ou de l’Engendrement en cercle) devenu San Yiquan (Poing des Trois Harmonies)

 

 

rituel_du_dragonLe Rituel du Dragon par georges Charles aux Editions Chariot d’Or

Près de 560 pages sur la pratique et le rituel dans les Arts Chevaleresques de l’Extrème-Orient. Dans le domaine particulier des Arts Martiaux nombreux sont les ouvrages qui décrivent comment pratiquer. Plus rares sont ceux qui expliquent pourquoi pratiquer. Quarante cinq années de pratique et près d’une trentaine d’années d’enseignement ont incité Georges Charles à se poser cette question : Pourquoi pratiquer et que transmettre ? Et quelques autres

 

 

Livre_Qigong1_JLSabyLe Dao Yin Fa Qi Gong par Jean Luc Saby :

Toute la pratique du Yi Yin Fa ou Qigong Taoiste de l’Ecole du Joyau Ecarlate Ling Bao Ming transmise par Georges Charles et mise en page par Jean Luc Saby qui a étudié sous sa direction depuis 1989. Un document exceptionnel qui n’ a aucun équivalent même en Chine ! Pour plus d’informations sur les ouvrages de Jean Luc Saby

cliquer ici

 

Les Armes de Predappio Alta

KUNG-FU WUSHU EN SOURIANT
par Georges Charles

Budo Editions de l’Eveil
Illustrations Patrice Vaidie

 


 

La PRATIQUE

Où pratiquer le Tao-Yin Qi Gong et le Xing Yi Chuan ? en France et en Italie
STAGES D’ÉTÉ de Tao-Yin Qi Gong et de Xing Yi Chuan en France par Georges Charles