Librairie : Claude Falourd

Par Georges Charles

Aiki-Falourd-4emeClaude Falourd fait partie de ces pionniers qui ont passé plus de temps à pratiquer, à enseigner, à transmettre qu’à se faire connaître et à peaufiner leur image.  Il est donc beaucoup plus reconnu que connu. Il fait partie de ceux qui étaient là avant. C’est ce qu’on nomme au Japon un “Sempaï”. Celui qui est du côté de la porte qui est intérieure au Dojo.  Et qui ouvre celle-ci lorsqu’on souhaite commencer la pratique. Il précède.  Depuis les années cinquante. Il représente simplement la mémoire de la pratique. Une certaine mémoire mais aussi une mémoire certaine. C’est l’un des grands pionniers de l’Aïkido en France, plus précisément de l’Aïkido-jiujitsu tel qu’il a été transmis par Minoru Mochizuki du Yoseikan Budo.  Minoru Mochizuki, le père d’Hiroo Mochizuki, a été l’un des budokas les plus gradés du Japon. Dans l’immédiate après-guerre on le nommait encore Sensei Motiduki, prononciation plus proche du japonais ! Il avait été le disciple du Fondateur de l’Aïkido, Morihei Ueshiba bien avant guerre et également disciple de Jigoro Kano, le Fondateur du Judo et de Kyozo Mifune, le “Démon de Yokoyama”. Excusez du peu. Mais il maîtrisait également le Iai-Do (Sabre), le Jo-Do (bâton), le Yawara Kempo (la version japonaise de l’Art du Poing chinois, ancêtre du Karatedo japonais), le Kwappo-Do (art du reboutage et des réanimations d’urgence) et d’autres arts plus secrets encore comme le Kototama (art des sons).

Claude Falourd, dans les années cinquante pratiqua principalement sous la direction de Jim Alcheik dont il était là la fois l’élève, l’assistant en titre et le meilleur ami. Jim Alcheik, à cette époque était probablement le non-Japonais le plus gradé et Minoru Mochizuki le considérait comme son fils spirituel.  Il enseignait évidemment l’Aïkido-Jiujitsu du Yoseikan mais également le Judo et le Yawara Kempo (Atemi Waza) sans parler du Kendo. Ce fut lui qui organisa le premier championnat de Kendo en France ! Jim Alcheik passait son temps entre la France et le Japon et fut le premier à rédiger et à éditer un ouvrage sur l’Aïkido du Yoseikan.

Ces voyages et cette activité d’éditeur lui coûtaient pas mal d’argent et il multipliait les cours dont un, très suivi, à la Préfecture de Police. Ce qui fut malheureusement à l’origine de sa perte car il fut recruté par les services secrets pour mener des missions en Algérie. Le 29 janvier 1962 il reçoit, à la villa El Biar, à Alger, la rotative d’imprimerie qu’il s’était fait expédier de France. A l’ouverture de la caisse une énorme explosion souffle la villa et tous ses occupants tuant Jim Alcheik sur le coup. La machine avait été piégée par l’OAS qui revendiqua l’attentat. Suite à ce décès, Claude Falourd, qui était son assistant, mais qui à l’époque était militaire, décida de poursuivre son enseignement avec toutes les difficultés et jalousies que l’on imagine, malheureusement.  Ce qu’il fera courageusement et sans jamais ce lasser jusqu’à aujourd’hui.

Tout cela aurait pu tomber dans l’oubli ou dans l’indifférence, ce qui est pire encore, mais Claude Falour décida de transmettre une partie de ses souvenirs et de cet héritage au travers d’une oeuvre.
 Donc de plusieurs ouvrages. Continuant, ainsi, ce que Jim Alcheik avait entrepris au tout début des années soixante.

C’est cette oeuvre que j’ai souhaité, personnellement, présenter ici. Nous avions, en effet un ami commun en la personne du regretté Henry Plée dont je fus, également, l’élève au début des années soixante et qui vient de nous quitter en Août 2014. Et il n’y avait pas une rencontre, ou en entretient, sans que nous demandions réciproquement des nouvelles des uns et des autres.  Ce qui entretenait un lien très particulier.

 

Les ouvrages :

Aikido-Falourd-T1Aïkido-Jiujitsu (2015)

Par Claude Falourd
Recueil des biographies – Minoru Mochizuki – Jim Alcheik – Claude Falourd

C’est l’édition reprise et augmentée de celle parue initialement en 2010.
C’est donc un voyage dans le temps, avec de nombreux documents et photographies, de l’Aïkido-Jiujitsu issu, originellement, du Yoseikan Budo de Minoru Mochizuki. De son implantation en France dans les années cinquante jusqu’à aujourd’hui.

Aikido-Falourd-BiographiesAïkido-Jiujitsu – Historique et fondamentaux –  (2002)

De la ceinture blanche à la ceinture noire 1er Dan
Par Claude Falourd 6eme Dan

Il s’agit des techniques fondamentales de cette école demeurée très martiale

 

Aikido-Falourd-T2Aïkido-Jiujitsu – Techniques avancées et self-défense – Préface de Henry Plée (2004)

Techniques à partir de la ceinture noire 1er Dan
Par Claude Falourd 7eme Dan

Cet ouvrage, très dense, comporte de nombreuses défenses contre couteau, bâton, révolver…ainsi que des techniques contre saisies, immobilisations, coups de pied…Dans la fameuse tradition de Jim Alcheik. Un jour il effectua une démonstration de défense contre révolver à la Préfecture de Police devant le préfet. A la fin de la démonstration le préfet lui dit “C’est très impressionnant. Mais si le révolver avait été chargé ?” A ces mots Jim Alcheik, qui avait désarmé son “adversaire” leva son arme et  tira dans le plafond. Le préfet, couvert de plâtre, se le tint pour dit. La petite histoire ne dit pas si c’est Alcheik qui paya la réfection !

A l’époque où les “zarmartio”  nouveaux, comme le beaujolais de l’année,  éclosent comme champignons après un orage d’été et où l’on voit tout et à peu près n’importe quoi, et son contraire, sur Internet il ne fait pas de mal de retrouver du solide et du concret dans la transmission, sans concession, d’une Ecole authentique. Il fallait le dire. Je l’ai dit. 
G.C.
• Retrouvez les ouvrages dans la liste des livres conseillés

Texte de la préface de Claude Falourd à Georges Charles pour son recueil des biographies.

Azay le 27/11/2015

A Georges CHARLES, passionné et expert en sports de combats et arts martiaux japonais et chinois, élève et ami sincère d’Henry Plée, écrivain reconnu et respecté pour la qualité de ses recherches et la quantité des connaissances qu’il a su transmettre dans ses nombreux ouvrages et documents qui servent de références crédibles aux actuels et futurs pratiquants.
Avec mes sincères félicitations.
Fraternelles salutations Budo.
Claude.

Contacts :