Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Vauvert est une charmante petite ville située à l’extrême sud du département de l’Hérault en Occitanie. C’est la porte de la Petite Camargue réputée pour sa faune, sa flore et ses manades de taureaux. Non loin de Nîmes mais également d’Aigues Mortes où le Roi louis IX, le futur Saint Louis, s’embarqua pour les croisades.

Saint Louis à Aigues Mortes

Le vieux centre de Vauvert est très pittoresque avec ses ruelles, ses bâtisses de pierre, ses restaurants servant des spécialités locales et camarguaises. On y boit, évidemment, le vin blanc, rouge et rosé, récolté sur les collines avoisinnantes classées en “Costières de Nimes”.

Hervé, qui fut l’un de mes très anciens élèves, et Soraya, tous deux thérapeutes, m’invitent sur leur fief pour diriger un stage exceptionnel de trois jours.

Hervé Bittar, osteopathe, enseigne le Kung-Fu Wushu et le Qigong du Tao

La pratique et ses alentours

Le thème du stage est la pratique du Qigong du Tao (Tao-Yin Qigong du Lingbaoming – La Clarté du Joyau Ecarlate) – mais également du Xingyiquan (Hsing I Chuan) qui, avec le Taijiquan (Tai Chi Chuan) et le Baguazhuang (Pa Koua Tchang) représentent les “Trois Arts Internes du Poing” de la Chine. Le Xingyi a été reconnu comme trésor historique et culturel en 2009, précèdant de ce fait le Taijiquan.
Concernant le “Qigong du Tao” nous reprendrons les bases fondamentales qui avaient été étudiées lors d’un précédent stage à Vauvert mais nous entrerons également dans les Formes Saisonnières liées à l’Automne, c’est à dire plus particulièrement l’Emément Métal au travers des techniques du Héron Blanc. Il s’agit de renforcer l’énergie du Poumon et, ce faisant l’énergie protectrice (Wai Qi) qui permet de mieux affronter l’hiver.

Georges Charles à Vauvert

Stage avec Georges Charles à Vauvert

C’est un renforcement profond du système immunitaire utilisé en Chine depuis des millénaires. Ce faisant nous établirons la “Longue Muraille” qui est, simplement, le “Méridien” du Maître du Coeur qui protège celui-ci comme la “Longue Muraille” protège le siège du Palais Impérial de Beijing (Pékin). Mais nous veillerons à ne pas nous laisser enfermer et tout en maintenant cette protection, nous verrons comment et pouquoi “Ouvrir les Portes” afin que l’énergie puisse circuler. Cela passe par la fameuse “Posture de l’Arbre” et la régénération grâce aux Cinq Eléments de l’énergétique chinoise particulièrement présents dans le Xingyiquan. “Renforcer l’Interne en Protégeant l’Externe tout en deumeurant Libre d’agir à se guise”. Cela nous amènera également à la pratique de “mise en relation avec l’Arbre” donc d’une conception plusieurs fois millénaire du microcosme (humain) avec le macrocosme (nature et cosmos). La pratique de l’Interme se concluera par la Méditation du Calendrier de Jade des Rois de la Chine ancienne” qui est une méditation taoïste de la tradition du Lingbaoming (Clarté du Joyau Ecarlate). Le dernier jour de stage sera consacré à la mise en application de ces principes au travers d’échanges avec les partenaires. Ce sont les bases de l’Art Chevaleresque.

Accueillir la Lumière
Méditation taoïste du Lingbaoming

Quelques moments de la pratique pendant ce Stage :
Partie de “Kai Men Shi” “Ouvrir des Portes de la Pratique ou Comprendre les règles du jeu
Partie de Yi Yin Fa “Formes préparatoires au Daoyin Qigong” (Salut taoïste classique du Lingbaoming et de San Yiquan, Purification rituelle, 12 portes 13 Postures, Quatre Principes Essentiels (Shi Suyi), Mobilisation/Accueil/Conduite/Contrôle et utilisation de l’Energie (Qi). Pratique des Formes d’Automne – Métal et Héron Blanc.
Partie de Daoyin Fa “Posture de l’Arbre”, contact avec l’arbre, renforcement du Maître du Coeur et ouverture des Portes de la Longue Muraille. Méditation du Calendrier de Jade des Rois de la Chine Ancienne (voyage intérieur et méditation alchimique de la Fleur d’Or).
Partie de Xingyiquan “Art Interne du Poing des Cinq Eléments”  L’engendrement des Mondes (genèse) selon le philosophe taoïste Lie Tseu ‘chapitre XIX). Renforcer et faire circuler l’Energie Vitale suivant le principe des Cinq Eléments (Eau/Bois/Feu/Terre/Métal) de l’énergétique chinoise classique.
Les pas et les postures. Applications éventuelles avec partenaires (en fonction des données “sanitaires” imposées). Travail sur les poussées essentielles. Bases sur les saisies. Evolution vers l’art du poing. Eventuellement pratique du bâton long des Cinq Eléments et du Général Yue Fei (1103 1142).
Les principes essentiels de l’art du poing et des Arts Chevaleresques.

Qui est Georges Charles ?

C’est tout d’abord un pionnier des Arts Martiaux. Il pratique depuis 1958 et a été élève de Henry Plée 10eme Dan de Karatedo, il a également été enseignant à son Dojo de la Montagne Sainte Geneviève. Il a aussi pratiqué l’Aïkido où il a obtenu une Ceinture Noire en 1966 sous la direction de Dominique Balta qui fut élève de André Nocquet et de Masamichi Noro tous deux disciples du Fondateur Morihei Ueshiba. Dominique Balta fut également son élève dans les Arts du Poing Chinois. Georges Charles a été l’un des tout premiers élèves du Maître Coréen Lee Kwan Young en 1968 et a passé, par la suite, un 3eme Dan de Taekwondo au Kukkiwon de Séoul en 1973 (l’un des tout premiers non-Coréens à atteindre ce grade !) . Il découvre les “Arts du Poing Chinois” (le “Kung-Fu Wushu” et le “Qigong”) en 1969 aux USA ainsi que les pratiques énergétiques taoïstes sous la direction de Ray Wong (Huang Ren Shi) (1914 2000)qui dirigeait un “centre de santé taoïste” (Taoist Health Center) près de San Francisco.
Celui-ci le recommande à un ami chinois résidant à Paris : Tai Ming Wong (Wang Zemin ou Wong Tse Ming) (1909 2002) qui accepte Georges Charles comme disciple. En 1979 à l’occasion de son retour en Chine il lègue son Ecole le Lianhuanquan qui devient alors le San Yiquan à Georges Charles qui devient alors “Maître Héritier en Titre” (Shengren Daoshi) ce qui est une première pour un “non-Chinois”. Georges Charles effectue plusieurs séjours en République de Chine, à Hong Kong, à Singapour et en Thailande. Il y rencontre de nombreux Maîtres qui l’acceptent dans leurs cours avancés (Chan Hon Cheung du Hung Gar, Yuen Yik Kai du Hung Gar, Tang Sang du Wing chun, Leung Ting du Wing Chun, Liao Wuchang du Taizuquan, Lee Ying Argn du Taiji, Xingyi, Bagua…).  Entre temps il publie près d’une trentaine d’ouvrages, de hors séries et plusieurs centaines d’articles concernant l’Asie et les pratiques de santé naturelle. Il fonde la revue bimestrielle Tao-Yin et le site Tao-yin.fr En 2014, près de Shenzhou, dans le Hebei, sur “La Terre Sacrée du Xingyiquan” est officiellement réalisé un Mémorial qui a pour but de rendre hommage à cet Art du Poing et à un Maître exceptionnel Li Laoneng ou Li Nengjan et à ses successeurs.

Li Laoneng ou Li Nengjan (1842 1919) Fondateur de la Branche du Hebei du Xingyiquan

Cette photo nous a été confiée par ses descendants et c’est la première fois qu’elle sort de la maison familiale.On remarque que le Maître Li Lao Neng tient un éventail de fer. Il est le Mâitre du fameux Guo Yunshen (Fo Junsha) (1864 1935) la fameuse “Paume Divine” ou “Paume Dévastatrice” mais en réalité “Paume (Jun) Assassine (Sha) du Bouddha (Fo)”. Lui-même Maître de Wang Xiangzhai (Wang Yusen ou Nibao) (1885 1963). Lui même Maître de Wang Zemin (Tai Ming Wong de sa transcription française et Wong Tse Ming de sa transcription de Hong Kong). Lui même Maître de Georges Charles (Sha Lishi)(1950…).

pierre tombale de Guo Yunshen à Shenzhou dans le Hebei

 

Posture de l’Arbre

Une des branches donne la généalogie suivante : Li Nengjan (1842 1919) Kuo Yunshen (1864 1935) Wang Xiangzhai (1885 1963) Wang Zemin (1909 2002) et Georges Charles (Cha Lishi) (1950…). Georges Charles est donc “successeur en titre” de Cinquième Génération. Mais l’origine profonde du Xingyiquan remonte en fait à Yue Fei (1102 1143).

Cette généalogie est inscrite dans le marbre de la stèle franco-chinoise du mémorial. Le nom de Wang Zemin est gravé au dos de la pierre tombale du Wang Xiangzhai au Cimetières des Collines Parfumées près de Beijin (Pékin). C’est le cimetière-mémorial le plus célèbre de Chine. Le nom de Wang Zemin (Wong Tse Ming dans la transcription de Hong Kong) figure également dans la généalogie de l’Ecole Wing Chun (Wing Tsun) de Yip Man (Ip Man) (1893 1972) en tant que l’un des deux derniers disciples de ce Maître

http://www.worldwingchununion.org/14/history

Mémorial du Xingyiquan à Shenzhou dans le Hebei

La stèle franco-chinoise avec la mention de la filiation de  Georges Charles et de l’Ecole San Yiquan est la deuxième à partir du bas dans le coin supérieur gauche de l’image. 

 

Inauguration du Mémorial du Xingyiquan à Shenzhou dans le Hebei en 2014

 

Stèle Franco Chinoise du Mémorial du Xingyiquan à Shenzhou dans le Hebei

 

Stèle Franco Chinoise du Mémorial du Xingyiquan dans le Hebei (détail)

Le titre chinois de Georges Charles, alias Cha Lishi, est “Shengren Daoshi” où “Etre Réalisé” qui Maîtrise la Voie” ce qui est évidemment excessif au vu de sa modestie. Mais il n’en demeure pas moins être le seul “non-chinois” à être ainsi officiellement reconnu pour son action en faveur de l’Art du Poing et particulièrement du Xingyiquan. Au Japon il serait probablement reconnu et honoré comme  “TrésorNational” mais ici il ne faut pas trop en demander.

Pour les inscriptions contacter Hervé Bittar
Tel.: +33 6 99 40 00 15

mail : hbittar@hotmail.fr

Possibilité de prendre les repas de midi en auberge pour 14€