Chargement Évènements

Xingyiquan de l’Ecole San Yiquan et Qigong du Tao
Le Xingyiquan est, avec le Taijiquan (Tai Chi Chuan)et le Baguazhang (Pa Koua Tchang), l’un des trois grands Arts Internes (Neijia Quan) de la Chine. Il s’agit, littéralement, de « L’Intention (Yi) (prenant) Forme (Xing) dans l’art du Poing (Quan) ». Georges Charles représente officiellement en tant que « Maître Héritier » (Shengren Daoshi) la Cinquième Génération de la Branche du Hebei. La filiation s’établit ainsi : Li Lao Neng (Li Neng jan) (1807 1888) ; Guo Yunshen (Kuo Yun Shen ou Fo Jun Sha) (1829 1898) ; Wang Xiangzhai (Wang Hsiang Chai) (1885 1963) ; Wang Zemin (Wong Tse Ming, Tai Ming Wong) (1909 2002) ; Georges Charles (Cah Lishi) (1950 ). Cette filiation qui reconnait Georges Charles en tant que « Chef de File » est attestée au Mémorial du Xingyiquan à Shanehou dans le Hebei. Mais l’origine profonde du Xingyiquan remonte en réalité au Général Yue Fei (Yao Fei ou Yuen Fei) (1103 1142), fondateur de l’Ecole Liu He Yiquan (Six Coordinations et Unité du Poing). C’est à la fois une pratique chevaleresque, un art de santé et un art d’éveil. La forme transmise par Georges Charles est basée sur les « Cinq Eléments » et provient du Wuxingquan (Poing des Cinq Formes) de Guo Yunshen qui fut transmise à Wang Zemin par le fils de Guo Yunshen, Guo Shu. Il s’agit donc d’un réel héritage historique et culturel.

Qigong du Tao
Il s’agit du Tao-Yin ou Daoyin qui a donné au Japon le Do In. Notre enseignement provient directement du courant taoïste du Linbaoming (Ling Pao Ming) ou « Clarté du Joyau Ecarlate » dans une forme qui fut codifié au XIIe siècle et qui s’est transmise jusqu’à nos jours de Maître à Disciple. Elle permet « d’entretenir le corps, de faire circuler l’énergie, d’éveiller l’Esprit pour parvenir à « autre chose encore » « . Elle inclut la « Méditation du Calendrier de Jade des Rois de la Chine Ancienne » qui est une introduction à la pratique de l’Alchimie Interne (Nei Dan Gong).