Ouvrages de diététique et les aliments qui soignent

En matière de diététique il existe des milliers d’ouvrages.
En matière de diététique chinoise ils sont déjà moins nombreux.
En matière de diététique chinoise classique ils se comptent sur les doigts d’une main.

Nous vous en présentons deux qui font désormais référence.

OUVRAGES SUR LA DIETETIQUE CHINOISE CLASSIQUE et sur “CES ALIMENTS QUI NOUS SOIGNENT”!

La Table du Dragon

La Table du Dragon – Tradition gastronomique et diététique chinoises
par Georges CHARLES
Editions Chariot d’Or

– 2000 ISBN 2-91806-18-2 – 300 pages

Après l’Honorable Cuisine – Gastronomie et diététique chinoises – Editions Encre paru en octobre 1983 ISBN 2-86418-160-6, épuisé mais que vous pouvez rechercher chez les bouquinistes et qui dénonçait en son temps l’utilisation des farines de viande dans l’alimentation des herbivores ainsi que l’élevage intensif du poisson qui transforme ses graisses en mauvais cholestérol, Georges Charles propose une vision  globale de la cuisine chinoise et de son implication directe dans la diététique de santé.

Il n’est pas interdit de se faire plaisir si on sait respecter les règles fondamentales du “bon sens” tel que le prescrivait déjà Confucius quatre siècles avant notre ère !

C’est ainsi que vous découvrirez, au fil des pages, les textes des plus grands classiques de la Chine antique qui influencèrent largement la science médicale chinoise dans laquelle la nutrition -Yinshi- tient toujours une place privilégiée.

Qu’il s’agisse du “Livre des Rites” (Liji ou Li Ki) des “Quatre Traités”, du “Livre du Rituel”, des “Entretiens”, du Yijing (Yi King), puis du Neijing Suwen “Traité de Médecine Interne de l’Empereur Jaune”, rares sont les ouvrages qui ne traitent pas, à un moment ou à un autre, de la nutrition et des règles essentielles à la préservation de la santé ou au traitement des affections. Ces textes sont détaillés et commentés pour la première fois ici hors de Chine.

Vous trouverez également les fondements essentiels de la règle des “Cinq Mouvements” qui régit tant les produits que leurs textures, leurs odeurs, leurs couleurs, leur saveurs et leurs cuissons et qui prolonge d’une manière pratique et rationnelle la conception Yin/yang trop souvent mise à toutes les sauces occidentales !

Sans oublier les règles saisonnières et les notions importantes de défauts et d’excès. Mais également un rappel des principaux produits utilisés en cuisine et en diététique chinoises, leurs particularités, la façon de les utiliser à bon escient pour “assaisonner”
les produits. Donc les rendre conformes au “énergies saisonnières”.

De nombreuses recette classiques et inédites. De très nombreuses adresses concernant la Chine en France mais aussi le Vietnam, le Japon, la Corée, le Tibet, l’Indonésie. Et mille autres sources qui vous permettront de mieux comprendre que si “on creuse sa tombe avec la fourchette, on construit sa santé avec les baguettes”.

C’est un ouvrage qui n’a aucun équivalent en langue française et qui ouvre le débat de la diététique sur “autre chose encore” comme disent les sages taoïstes.

 

CES ALIMENTS QUI NOUS SOIGNENT

– La diététique chinoise au service de notre santé
– Par Philippe SIONNEAU et Josette CHAPELLET
Guy Trédaniel Editeur

2005 -ISBN 2-84445-526-3
602 pages – 39€

Josette Chapellet est acupunctrice à Nice et passionnée par la diététique et les méthodes de santé
de la médecine chinoise. Philippe Sionneau est l’un des experts de médecine chinoise les plus appréciés en Occident. Il est à l’origine de l’introduction de très nombreuses informations jusqu’alors inédites dans nos pays. Il signe aujourd’hui son deuxième ouvrage sur la diététique chinoise, destiné au grand public.

Savez vous que selon la diététique chinoise le concombre traite la rétention d’eau, le céleri soulage l’hypertension artérielle, la pomme de terre soigne les ulcères de l’estomac, la carotte fait baisser le taux de cholestérol, le cèpe traite la fatigue, le kiwi fait digérer, la pèche soigne la constipation, la mangue empêche les vomissements, le crabe facilite l’accouchement, la carpe favorise la montée de lait chez la maman qui allaite, la viande de mouton combat la frilosité, celle du lapin fait descendre le taux de sucre dans le sang, la viande de caille traite les rhumatismes, l’oeuf de caille est anti-allergique, le gingembre prévient les intoxications alimentaires ?

En plus d’une mine d’informations pragmatiques de ce style cet ouvrage vous offrira aussi :

  • – un rappel des grands principes alimentaires chinois
  • – Une présentation des grandes familles d’aliments selon le système chinois
  • – Une application concrète pour la vie quotidienne à travers des menus et recettes.
  • – Une étude unique des propriétés médicinales des aliments selon la médecine chinoise
  • – Des informations détaillées sur l’apport nutritionnel des aliments selon la science moderne

Pratique, passionnant, riche et compréhensible par tous, ce livre sera utile à toutes les personnes qui s’intéressent à leur équilibre alimentaire. Nous ajouterions que, si il s’agit en effet d’un pavé assez conséquent, il n’en est pas moins très digeste et fort bien équilibré. Ce faisant ces deux ouvrages se complètent fort bien puisqu’ils abordent la même diététique chinoise classique sous deux angles différents mais non contradictoires !

Ils représentent donc à eux deux une somme indispensable pour qui recherche une information de qualité sur un sujet
trop souvent traité à la légère.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer