L’année du Tigre d’Eau

Ou du Tigre Noir qui traverse la forêt par Georges Charles

Caractère chinois Hu : le Tigre Le Tigre est le “Prince de la Montagne” et, en Chine, le roi des quadrupèdes. Le Tigre est un animal oriental Il est naturellement absent des armoiries occidentales.

En Extrême Orient le Tigre est considéré comme le roi des quadrupèdes.

Le Tigre de Mandchourie : le Seigneur de la Forêt de Montagne

Il a probablement existé des lions en Chine et en Inde (Singh – Singapour Singha Poura est la Ville du Lion) car on en retrouve dans l’imagerie souvent en tant que “Gardien du Bouddha”. C’est à cause de ce titre prestigieux de “Chen Fo” ( Gardien du Bouddha : Chen = garde, gardien et Fo = Bouddha) que les antiquaires occidentaux ont affublé les lions chinois du nom parfaitement ridicule de “chiens fous”. En Inde, ou à Ceylan, le Tigre de la rebellion s’oppose parfois au Lion gouvernemental

Le Tigre de la légende de Gazi Inde XIXe siècle British Museum “Chevaucher le Tigre” est une des recettes du pouvoir. Qu’on le veuille ou non le Tigre est un rebelle ou, du moins, un résistant. Mais qui essaie toujours d’asseoir son pouvoir dans la légitimité. Et qui, alors, s’y cramponne de toutes ses griffes. Quitte à devenir quelque peu embarrassant. Voire, parfois, légèrement dictateur. Mais qui le regrette puisqu’il agit, évidemment, pour la bonne cause. Rarement la sienne c’est vrai. Mais l’enfer est souvent pavé des meilleures intentions. Il suscite donc, à son tour, de la résistance qu’il s’efforce de combattre. Et si il n’est plus soutenu, il se retire, hautain et dédaigneux. Mais il aura laissé sa trace.

Le drapeau au Tigre de la rebellion Tamoul. En Chine le Seigneur Tigre (Lao Hu), est  “Prince de la Montagne” titre qui lui fut officiellement décerné par le Premier Empereur, qui a fini par remplacer définitivement le Lion.

Symboliquement l’année du Tigre succède à l’année du Boeuf. Le Boeuf venait de jeter le Rat mais se fait bouffer par le Tigre. Entre nous le Lièvre aura quand même un peu plus de mal pour se farcir le Tigre.

Tigre et Tao

Le Tigre et le Tao. Avec, pour une fois, un Taiji dextrogyre (Ni) donc qui tourne dans le bon sens. Tremblez racailles ! Envoi et cadeau de JMIGoulston de Hong Kong.

Les années du Tigre :
Tigre d’Eau Ren Yin (Yang) : du 8 février 1902 au 28 janvier 1903 1er février 2022 21 janvier 2023 Tigre de Bois Jia Yin (Yang) : du 26 janvier 19124 au 13 février 1915
Tigre de Feu Bing Yin (Yang) : du 13 février 1926 au 1er février 1927
Tigre de Terre Wu Yin (Yang) : du 31 janvier 1938 au 18 février 1939
Tigre de Métal Geng Yin (Yang) : du 17 février 1950 au 5 février 1951
Tigre d’Eau Ren Yin (Yang) : du 5 février 1962 au 24 janvier 1963
Tigre de Bois Jia Yin (Yang) : du 23 janvier 1974 au 10 février 1975
Tigre de Feu
Kui Chou (Yang) : du 9 février 1986 au 28 janvier 1987
Tigre de Terre Wu Yin (Yang): du 2 janvier 1998 au 15 février 1999
Tigre de Métal Geng Yin (Yang) : du 14 février 2010 au 2 février 2011
Tigre d’Eau Ren Yin (Yang) : du 1er février 2022 au 21 janvier 2023.

Donc cette année sera celle du Tigre d’Eau Yang Ren Yin. Et la 4719 eme année du calendrier classique chinois.

C’est “Le Tigre Noir qui traverse la forêt”

Le Tigre “Hou” ou Ou Instrument de musique en bronze du IVe siècle avant notre ère et qui était situé à droite (Ouest) de l’orchestre. On frottait les pointes situées sur le dos du tigre ce qui proviquait un son ressemblant “au souffle du vent dans un bois de pin un matin de printemps” Ce son était considéré comme celui qui augmente le courage ou la “vertu chevaleresque” (Wude ou Xiade).

Photo Kettik

Dans le Chine du Sud Tigre se prononce Fo ce qui signifie simplement “Bonheur” ou “Bouddha”. Les coussins utilisés pour la méditation Zen (ou Chan) se nomment, en japonais, des “Zafu” ce qui signifie littéralement “assise bienheureuse” mais aussi “assise du Bouddha” et “s’asseoir comme un Tigre”. Un proverbe ne dit il pas “Marcher trois fois sur le pied du Bouddha et il devient un Tigre !” (donc “Marche trois fois sur le pied du Bouddha et il se fâche !”. Le Bouddha n’est pas bisounours. Il est dit “L’univers est une chiure de mouche dans la sandale du Bouddha”. Alors que dire des dictateurs en peau de lapin et de leurs comparses.

L’ANNEE DU TIGRE
Question directe : le Tigre est-il bienveillant ou destructeur ? Il faut s’en faire une raison, tantôt il protège, tantôt il agresse. Sinon il ne serait pas LE Tigre !

Le Tigre de Mandchourie est un puissant protecteur. Et on reconnait bien le caractère “Roi” – ou Empereur –  (Wang) sur son front.

 

Mais la rage du Tigre est imprévisible

Astrologie Chinoise :  Natifs de l’Année du Tigre : 1890 ; 1902 ; 1914 ; 1926 ; 1938 ; 1950 ; 1962 ; 1974 ; 1986 ; 1998 ; 2010 ; 2022 ; 2034 (mais on a le temps !)

Année du Tigre Ren Yin qui traverse la forêt : 2022
L’Année du Tigre d’Eau Yang Ren Yin ou “Tigre Noir qui traverse la Forêt ” débute en France dans la nuit du 30 janvier au 1er février 2022 à 3h (solaire) du matin soit à 5h (heure légale). Elle prendra fin le 21 janvier 2023.

Ren est le 9eme des dix”Tronc Céleste Yang”(Tien Gan) et qui représente les graines enterrées dans le sol qui sont le végétal (Bois) en instance de devenir. C’est le potentiel de la force et de la vigueur. Cela représente la saison de l’Hiver et le Palais de la Tortue Noire. C’est, en quelque sorte l’énergie du Jue Yin qui n’est plus tout à fait Grand Yin (Tai Yin) mais qui n’est pas encore tout à fait Petit Yang (Shao Yang). Ce sont aussi les “nuées” benfaitrices (Ze ou Tse) qui s’attachent à la terre (failles de montagnes) ou au lacet qui, en se détachant, vont devenir les nuages (Yun) qui sont motivés par le vent (Feng). C’est la transition entre l’Eau (Shui) et le Vent(Feng). Entre le Yin et le Yang. Le Feng Shui (Vent/Eau), ou géobiologie chinoise, étudie les rapports subtils entre visible et invisible, entre la matière (Xing) et l’énergie (Qi). Le vent est, par ailleurs, comme le décrit le sinogramme ancien “la résidence de l’oiseau”. Non là où il habite, le nid (Tuo) mais là où il réside et où il s’exprime.

Yin est la troisième des douze “Branche Terrestre Yin” (Wu Di Zhi) qui représente la lune et l’heure des paniers remplis d’herbe médicinales. Probablement de l’Artemisia annua ! Ou une autre herbe “royale” (Ma Wang) que l’Empereur goûtait lors d’un rituel du Nouvel An (Calendrier des Xia – Yue Ling). “Et dont il envoyait trois bouffées vers le Ciel”. Je n’y peux rien, c’est le texte classique. On a donc  traduit “L’Empereur goûte le chénevis”. En évacuant le coup des “trois bouffées”. Et la morale est sauve.

Cela correspond aussi au 33e Hexagramme du Yijng (Dun) – la retraite, faire retraite –  la figure ancienne désigne un clair de lune et un animal puissant (Tigre) qui s’enfonce entre deux rochers puis disparaît. Dans la Méditation du Calendrier de Jade des Rois de la Chine Ancienne (Lao Wang Yu Li Chen Si) du Liang Pao Ming c’est le point inter-sourcilier (entre les sourcils – le “Troisième Oeil” – où pénétre l’inspir subtil pour s’intérioriser en vue d’une transformation alchimique au niveau des “Trois Foyers”. La transformation, ou transmutation (Hua) achevée, on obtient la Clarté de la Fleur d’Or. Puis les “Trois Clartés (San Ming) s’unissent en Un (San Yi) pour provoquer la “Clarté Sans Nom” (Wu Ming).. C’est “l’invisible, l’inaudible et l’impalpable qui tous Trois s’unissent en Un” du Daodejing XIV (Tao Te King) de Laozi (LaoTseu). Les “Trois Clartés” sont la clarté du turbide ou du limoneux (chapitre XV du Daodejing de Laozi) ; la clarté du joyau écarlate (Ling Bao Ming) ; la clarté de la Fleur d’Or.
Un commentaire précise : ” Dun “La Retraite”, c’est le moment stratégique du recul qui permet de l’emporter sur les forces adverses”. Donc un signe favorable surtout dans la situation actuelle. Le subtil l’emporte sur le grossier. Enfin. Mais on ajouterait “Sans grossier pas de subtil”.

Cette année du Tigre d’Eau Ren Yin  est donc basée sur une ambivalence entre deux pôles représentés par le Métal (Ouest) et le Bois (Est). C’est la complémentarité/opposition entre les Trigrammes Kan (l’Eau de l’Abime) et Li (le Feu Céleste). C’est aussi pour cela que Kan et Li représentent les “forces-esprits de la nature”, le Feu et l’Eau – en japonais Ka et Mi – donc les Kami. Le Tigre est donc, en quelque sorte, le “Roi des Kami” donc celui qui dirige les “forces-esprits” de la nature et particulièrement de la Montagne. C’est donc un symbole puissant et qui fut utilisé de tous temps en Chine et bien avant le Dragon ! C’est pour cette raison, disent les Chinois, que le Tigre possède le caractère Wang (Roi ou Empereur) sur le front ! Cette ambivalence est assez particulière au Tigre qui est tantôt Yang et correspond au Bois et au Printemps (travail des muscles et tendons, de la vue…) dans les pratiques externes (Kung Fu Wushu de tendance Shaolin comme Hung Gar par exemple) et tantôt Yin dans les pratiques internes (Tao-Yin ou Daoyin et Do In) où il s’oppose au “Dragon Vert” et où il représente donc le Métal et l’Automne. C’est une chose assez difficile à expliquer aux débutants qui aimeraient bien que les choses soient définies une fois pour toutes. Pour les Kami il s’agit bien des “forces-esprits” de la nature et non de “divinités”. Le Shinto (en chinois Shen Dao – la Voie des Esprits – et non des divinités) a pour but essentiel de respecter et de vénérer ces “forces-esprits” de la nature. Les Japonais ne sont pas totalement idiots et ne croient pas qu’un arbre ou un rocher, fussent-ils sacrés, soient des “divinités” donc des “Dieux”. Le Tigre n’est pas, heureusement, le “Roi des Dieux”. Encore faut-il l’affirmer et, comme Confucius “Rendre aux noms (mots) leur juste valeur” (Zheng Ming – Rectifier/Noms).

Dans la pratique du Kung-Fu Wushu de style “externe” (dur) issue du Shaolin le Tigre représente le Printemps, l’Est, la force musculaire, la vue, la bravoure chevaleresque. Extrait de “Je m’initie au Wushu” M. Vetillard-Charles Editions Retz. Illustration de Patrice Vaidie. Le Tigre représente bien la vision typiquement chinoise décrite au tout début du Yijing (Yi King ou I Ching, le Livre des Changements ou des Mutations) : “Pei Yin Pei Yang Shang Wei Dao” : “Un Yin Un Yang c’est simplement le Tao”. Si on traduit le chinois mot à mot c’est : “Yin Yang simplement Tao”.  Le Tigre peut être à la fois ou successivement féroce, agressif ou protecteur et conciliant. Ce qui n’est pas pour simplifier la tâche des Occidentaux et des psychico-rigides monomaniaques ! Le Tigre est un psychico-rigide mais  parfaitement capable de s’adapter à toutes les situations surtour si il a décidé d’en tirer profit. C’est l’image parfaite du Tigre qui sous son apparente lourdeur dissimule une grande souplesse. Il est aussi puissant que l’Ours (Terre) mais aussi souple que le Singe (Eau).
Le Tigre est donc un puissant protecteur que d’aucuns qualifient de manipulateur et même de paternaliste, mais par simple jalousie car, en réalité, il ne calcule pas mais agit sans trop réflèchir et le regrette souvent. Contrairement à ses détracteurs qui savent très bien ce qu’ils font et ne le regrettent pas.

 

Extraordinaire miroir en bronze de la période des Zhou Occidentaux (1121 771 Av. J.C.) représentant une tigresse rugissante portant 7 petits tigres en gestation et en position foetale sauf le sixième qui est déjà sur ses pattes. Image de la fécondité de la nature et du renouveau printannier. Il est à noter que le Tigre d’Eau, ou Tigre Noir, symbolise le Métal du miroir.

La Grande Constellation Automnale du Tigre.

Jadis, en Chine, le Ciel était réparti en “Quatre Palais”. A l’Occident, donc à l’Ouest, régnait le Tigre Blanc. Selon De Halde il s’agit du Tigre de la haute Asie qui diffère des tigres des pays chauds par des poils plus longs et de couleur blanchâtre et surtout de par sa taille bien supérieure.

En voici une description classique “La forme du Tigre blanc ressemble à celle du tigre ordinaire, mais il est plus gros, plus long et de couleur blanche. Quand il hurle les vents se lèvent. Son poil est blanc comme un nuage et sans mélange. Tous les auteurs conviennent du caractère féroce et cruel de ce tigre. On le nomme le Roi des Quadrupèdes et le Premier Empereur lui décerna le titre de “Prince de la Montagne”. Il est considéré comme un animal solaire. Il hurle comme le grondement de terre de sorte que tous les animaux le craignent et que le vent même le suit. Sa couleur blanche l’a fait surnommer le “Général à front blanc” tandis que son apparition dans les champs annonce l’ouragan (Tai Fong, Grand Vent qui a donné le terme Typhon). Pourquoi le Tigre Blanc est-il placé dans la sphère occidentale et automnale ? Un proverbe chinois affirme “Le vent se lève, le tigre arrive”. En période de difficultés les Grands Hommes  aparaissent. En temps “normal” ce sont les boutiquiers.

L’été étant passé lui succède une brise rafraîchissante mais qui est bientôt remplacée par des tempètes équinoxiales d’Automne. Les vents dépouillent les arbres et les plantes de leur feuillage. Ce sont des vents de Nord-Ouest. Même à Canton pendant que ces vents soufflent les boiseries se fendent de sécheresse et une alumette flambante jetée sur le plancher allume tout de suite le bois. Les tigres qui pendant les mois d’été s’étaient cachés dans les forêts des hautes montagnes où ils trouvaient une nouriture suffisante parmi le bétail qu’on laissait paître pendant l’été, sont chassés du bois (on disait en France “le froid, ou la faim, fait sortir le loup du bois) par l’augmentation du froid et par le manque de nouriture. Ils quittent leurs repaires et descendent de la montagne vers la plaine, portant maintenant la terreur parmi les hommes qu’ils dévorent quand ils peuvent les attrapper. Cette coincidence des vents d’Ouest et de l’apparition du tigre dans les plaines a donné l’idée que “le vent suit le tigre” tandis, qu’en réalité, c’est le tigre qui suit le vent. L’image, réelle, de centaines de tigres descendant des montagnes de la Mandchourie et se répandant dans la Chine n’était pas une fable.

Le tigre servait donc au peuple comme indice de l’arrivée de l’automne et, naturellement, on désigna les étoiles qui apparaissent pendant les trois mois de l’Automne au Ciel Occidental comme les “Etoiles du Tigre”.

On distingua donc la “Tête du Tigre” (Hou Chao) ; la “Gueule du Tigre” ((Hou Keou) le “Corps du Tigre” (Hou Chin) ; la “Queue du Tigre” (Hou Wi) l’ensemble étant désigné comme le “Tigre Blanc” (Bai Hou). Or, l’automne est la décadence de la nature et du soleil, “Dans la Voie du Ciel l’Automne est le sicaire”, celui qui exécute. On donna le nom de “Ministère de l’Automne” à la haute cour criminelle et les exécutions ne peuvent être effectuées que pendant les mois d’automne. Le Tigre Blanc représente donc la Justice et la Décision voire l’exécution donc la détermination sans faille. Lorsque plus tard on substitua à cette constellation du Tigre Blanc les sept astérismes des 28 constellations on continua néanmoins à respecter ce principe essentiel qui régit l’astrologie chinoise. L’ancienne constellation du Tigre correspond actuellement à Andromède, au Bélier, au Taureau et à Orion. Le Tigre Blanc s’oppose évidemment, dans le Ciel, au Dragon Vert qui représente l’Orient. Bon nombre de Chinois croient encore de ce fait que les Occidentaux sont “cruels comme des Tigres”.

Du Halde Description de la Chine T. IV P. 35. Cité dans “Uranographie Chinoise” par Gustave Schlegel Editions So-Ouen

 

Les Animaux symboliques des Quatre Palais du Ciel En haut, au Sud, l’Oiseau Rouge ou Phoenix En bas, au Nord, la Tortue Serpent Noire A gauche le Tigre blanc faisant face à droite au Dragon Vert. Il s’agit d’une planche “occidentalisée” par les Jésuites et il y a donc inversion entre Est et Ouest. Le Dragon devrait se trouver à gauche, donc à l’Est et le Tigre à droite, donc à l’Ouest. Le sens de cette planche est donc senestrogyre ou lévogyre ce qui est bien occidental ! Donc dominateur en diable.

La Nouvelle Année du Tigre  vous salue bien bas et le crie bien haut ! GGGRRrrrrrr !

“Il s’agit donc d’une année SHAO YANG (YIN) liée au FEU IMPERIAL mais subissant l’influence profonde du BOIS (REN) (Tronc céleste et Branche terrestre) à chaleur et sécheresse et risque de tempètes en automne. Le SUWEN (SO OUEN) , chapitre 71, précise “En principe pendant l’année régie par Shao Yang il fait plus chaud que pendant les autres années. La chaleur est souvent la cause de maladies dont les symptomes sont les suivants : abscès, diarrhées, gonflements, vomissements, douleurs au coeur”. (Traité de Médecine Chinoise  Tome V- de l’astrologie à la médecine – Le ciel, la terre, l’homme par le Dr A. Chamfrault. Editions Coquemard Angoulème 1963 page 214. Il est à noter que ce même Dr Chamfrault dans le tome sur la pharmacopée donne l’Artemisia annua comme remède souverain contre les affections dues aux piqûres d’insectes.

“Les années du Tigre sont souvent génératrices de conflits et de tensions qui ne favorisent pas le contexte social mais ce qui est tempéré par un souci d’équité. C’est également une année de grands procès qui visent à rétablir le bon droit collectif au regard des intérêts privés.”
Qu’on se le tienne pour dit.

Natifs de l’Année du Tigre de Métal 1890 : Charles de Gaulle ; Dwight Eisenhover ; Agata Christie ; H.P. Lovecraft ; Stan Laurel ; Boris Pasternak ; Man Ray ; Roger Salengros ; Ho Chi Minh

Natifs de l’Année du Tigre d’Eau 1902: Vercors, John Stenbeck ; Marcel Aymé ; Ludwig Adenauer ; Han Bellmer ; Chen Man Ching ; Carlos Gracie ; Philippe Leclerc de Hautecloque ; Charles Lindberg ; Charles Pollock

Natifs de l’Année du Tigre de Bois 1914 : Jacques Dufilho ; Pierre Balmain ; Marguerite Duras ; Romain Gary : Antoine Argoud ; Yvan Audouard ; Jean Bréchignac ; René Mouchotte ; Taisen Deshimaru ; Alec Guiness ; Léon Zitrone ; Louis de Funès ; Haroun Tazieff

Natifs de l’Année du Tigre de Feu 1926 : Paul Bocuse ; Jiang Zemin ; Klaus Kinski ; Edouard Leclerc ; Jean Marie Lustiger ; Marylin Monroe ; René Gosciny ; Sim ; Miles Davis ; Fernand Raynaud, Jean Poiret ; Maurice Béjart (janvier 1927)

Natifs de l’Année du Tigre de Terre 1938 : Jean Seberg ; Joe Dassin ; Romy Schneider ; Rudolf Noureev ; Juan Carlos ; Faye Dunaway ; Karl Lagerfeld ; Enrico Macias ; Jean Claude Drouot ; Roland Topor ; Karl Schranz

Natifs de l’Année du Tigre de Métal 1950 : Sapho ; Daniel Auteuil ; Bertrand Delanoe ; Richard Berry ; Martine Aubry ; Ed Harris ; Miou Miou ; Josiane Balasko ; Marc Jolivet ; Gérard Lanvin ; Paul Amar ; Jean Pierre Pernaut ; Michel Bras ; Rony Brauman ; Philippe Caubère ; Marc Veyrat : Phil Collins (Janvier 1951) et moi.

Natifs de l’Année du Tigre de l’Eau 1962 : Lio ; Sanseverino ; Tom Cruise ; Sophie Duez ; Thierry Frémont ; Christophe Hondelate ; Demi Moore

Natifs de l’Année du Tigre de Bois 1974 Victoria Beckham ; James Blunt ; Léonardo Di Caprio ; Marie Drucker ; Doc Gyneco ; Benoit Magimel ; Alanis Morissette

Natifs de l’Année du Tigre de Feu 1986 Megan Fox ; Laure Manaudou ; Gael Monfils ; Rafael Nadal ; Jean Sarkozy ; Richard Gasquet ; Yohan Gourcuff ; Dinara Safina

On note toujours cette ambivalence entre les hommes politiques sérieux (!) (De Gaulle ; Ho Chi Minh ; Eisenhover ; Fidel Castro; Adenauer) les acteurs souvent tragi-comiques (!) (Stan Laurel ; Louis de Funès ; Jacques Dufilho ; Sim ; Miou Miou ; Josiane Balasko des artistes créatifs qui ont réussi (Rudolf Noureev ; Karl Lagerfeld ; René Gosciny ; Maurice Bejart) Quelques grands chefs (Bocuse ; Michel Bras, Marc Veyrat) Des combattants des causes perdues (Antoine Argoud, Jean Bréchignac, le Commandant Mouchotte ; Rony Brauman)…des sportifs, quelques célébrités médiatiques et, somme toute, pas mal de gens du spectacle et des arts. Et puis les inclassables parce que justement très ambivalents. Presque des bons à rien mais justement prets à tout.

Les “Cinq Généraux Tigre” – Charme (Fu Lu) de protection –

L’Ecole des “Charmes” (Fu Lu Pai) est l’une des principales Ecoles “Esotériques” du Feng Shui et appartient à la branche du Ling Pao Ming (Lingbaoming). Les “Charmes” ont été répertoriés dans le Daozhang ou “Canon Taoïste” mais se transmettent de Maître à Disciple. La transmission consiste à enseigner comment “animer” les Charmes qui, sans rituel adéquate, demeurent de simples illustrations. La notion de rituel est donc essentiel dans cette pratique du Feng Shui où les “Charmes” permettent de rééquilibrer l’environnement en rétablissant une circulation favorable de l’énergie vitale. Sur ce “Charme” on reconnaît évidemment les Cinq Tigres liés aux Cinq Eléments Au centre est le Tigre Jaune ou “Tigre Impérial” assisté du tigre du Feu (Rouge) du Tigre de l’Eau (Noir), du Tigre du Métal (Blanc) et du Tigre du Bois (Vert)

Il convient de noter la disposition très particulière des éléments dans ce Charme La Terre est évidemment au Centre. Mais le Feu et l’Eau se font face en haut tandis que le Métal et le Bois se font face en bas. Les “Nuages” (Yun) sont en forme de “Champignons Magiques” (Ling Chu). Un “Joyau Ecarlate” (Ling Pao) se situe dans le Ciel Noir au dessus du Tigre Impérial. Les Tigres du Métal et du Bois marchent du du Cinabre ( Ling Dan), également de couleur écarlate (Ling) ou “merveilleuse”. Ce “Charme” est disposé dans l’habitation et protège celle-ci ainsi que ses occupants. Le Tigre et les Cinq Eléments : Le Tigre de Terre est le “Tigre qui passe la Montagne ” et est représenté de couleur jaune Le Tigre de Métal est le “Tigre qui descend de la Montagne ” et est représenté de couleur blanche Le Tigre de l’Eau est le “Tigre qui traverse la forêt ” et est représenté de couleur noire Le Tigre de Bois est le “Tigre qui se tient fermement debout” ou “Tigre rampant” suivant la tradition héraldique où “rampant” veut dire “debout” ! et est représenté de couleur verte Le Tigre de Feu est le “Tigre de la Forêt ” et on le représente d’une couleur rouge Son heure (veille de deux heures en fait) correspond au Méridien du Poumon entre 3 heure et 5 heures du matin. Il correspond à l’Orient Est/Sud-Est-Est Le Tigre possède des affinités avec le Cheval et le Chien mais a quelques difficultes avec le Singe et le Serpent.

Le Tigre Impérial protège la maison

Il s’agit évidemment d’un tigre jaune (Wang) donc du Tigre de Terre ou Tigre Impérial. Il porte le caractère Wang (Roi) sur le front. L’estampe comporte le sceau de l’Empereur Jaune et annonce “La puissance (Qi) du Tigre féroce provient de la Montagne et de la Forêt, il rugit comme le tonnerre et effraye les démons et les revenants (Gui ou Kouei). Le Premier Empereur l’a gratifié du titre de “Roi de la Montagne” il garde et protège la coupe d’abondance”. Ce mode imprécatoire particulier à ce type d’estampe magique ou Charme (Fu Lu) a donné naissance à l’expression injurieuse et méprisante de “tigre de papier” (Zhi Laohu) qui désignait, pendant la Révolution Culturelle, les ennemis présumés de la Chine Populaire et particulièrement les USA. Comme nous parlions à une époque, en Occident des “fascistes en peau de lapin”. Ces estampes n’en sont pas moins demeurées très populaires et toujours utilisées pour chasser les mauvais esprits de l’habitat. Une fois, encore, le Tigre est mis à contribution pour ses pouvoirs merveilleux (Ling) Mais ces mêmes pouvoirs sont tournés en dérision face à la dialectique qui peut casser des briques sans l’utilisation de ces superstitions révisionnistes et petit-bourgeois.
On retrouve, par ailleurs, ce type de réaction concernant le Yiquan ou Dachengquan qui, enfin, “aurait été débarassé de toutes les superstitions liées aux Cinq Eléments ou aux pratiques d’alchimie interne”. On se demande pourquoi alors ne pas simplement se tourner vers le paracétamol pour la bonne santé et le pitbul ou le 357 magnum pour l’auto-défense au lieu de perdre son temps à pratiquer ces trucs d’un autre âge ! Ou simplement vers la pratique du MMA qui consiste simplement à se rouler par terre dans une cage avec un gros Russe qui va quand même vous prendre la tête. Mais au sens propre.

 

Beaucoup plus impressionnant est ce tigre antropomorphe représentant un Esprit (Shen) de la Montagne et datant de la dynastie Song (VIII e siècle). Il tient dans sa gueule un serpent, probablement une “vipère lubrique”. C’est, en réalité, une tuile de toit destiné à protéger la maison.

 

Le Premier Empereur Wangdi ou Empereur Jaune et le “Tigre Roi de la Montagne” Cet Empereur était, entre-autre, adepte de l’alchimie (Nei Dan) et recherchait les recettes de longue vie (Yang Sheng). Le pin indique la longévité et le paon la dignité.

Le même empereur Jaune et le Roi Tigre, en version BD, sur la porte d’un commerce chinois situé dans le Kiosque de Choisy à Paris dans le treizième. Preuve que la tradition des “Charmes” est toujours présente dans la communauté asiatique.
Une soixantaine d’années de dialectique matérialiste à la sauce marxiste-léniniste chinepope n’ont pas encore éradiqué les mauvaises habitudes et les superstitions indigènes. Entre l’Empereur Jaune et le Petit Livre Rouge le combat continue en sourdine. Et finalement on se doute quel est celui qui remportera, finalement, le combat. Nous sommes encore actuellement dans la 4719e année chinoise.
C’est juste une question de temps.

Un autre “Tigre de papier” C’est un “charme” (Fulu) destiné à devenir Mandarin de Premier Rang à la cour de l’Empereur les caractères indiquent Shang Chao Shan Ling : “Franchir un col de Montagne” ce qui se lit également par “Obtenir un poste de premier rang”. C’est aussi Guan Yu Yi Ping : “Amener son fils à la Cour de l’Empereur” donc faire valoir son titre. Il s’agit, en quelque sorte, d’une protection du statut social. La Tigresse va faire valoir le droit de son rejeton et nul ne pourra lui refuser.

 

Estampe du tigre et des deux pies “Protéger le bonheur conjugal” Les deux pies indiquent “puissiez vous vous rencontrer dans la joie” C’est une estampe traditionnelle envoyée aux jeunes mariés sous la Dynastie Ming.

Concernant ces “charmes” (Fu Lu) qui sont des “images-symboles” (Xiang) l’Empereur Kangxi, encore lui, affirme dans son dictionnaire classique de la langue chinoise ” Les images-symboles représentent la dépouille d’un éléphant mort. Il faut faire l’effort d’imaginer comment il était lorsqu’il était vivant. Il faut donner vie et mouvement au symbole sinon celui-ci pue comme une charogne”.
Cela rejoint le deuxième principe de la métaphysique chinoise où il est affirmé “L’énergie meurt (dans le sens de disparait) où commence la forme (Xing) saut si celle-ci est animée d’un mouvement (Dong)”
Le mouvement est essentiel.
Le premier principe est simplement celui du “changement” (Yi). Les choses changent, se transforment, s’adaptent. Si elle ne s’adaptent pas elles disparaissent (ou meurent et se fossilisent).
Le mouvement c’est la première expression de la vie.

Wang, mon Prédécesseur, me disait toujours
“On est plus longtemps mort que vivant. Il faut profiter de la vie. On aura l’éternité pour demeurer immobile”.
“Agir est facile (Xing Yi) car il y a une seule raison pour agir : l’action. Il y en a dix mille pour ne rien faire et c’est là où cela se complique”.
“Les Occidentaux confondent Wu Wei et “rien foutre” ou “rien à foutre” et c’est là où ils trompent le Wu Wei est le summum de l’action”.
Wang Yang Ming, son ancêtre aurait ajouté “Dans certaines circonstances ne rien faire c’est déjà agir”.

 

Longuemort et sa chapelle guérisseuse aux loques. Picardie. Plateau Picard non loin de Huppy.

Pour demeurer dans le sujet hors-sujet mais quand-même,  voici la chapelle guérisseuse de Longuemort (80) et son oratoire “aux loques” toujours en activité (photo prise le 20 janvier 2022. C’est entre Blangy et Abbeville non loin de Huppy. Les “loques” sont, en l’occurence des sous-vêtements féminins. Et ce  n’est pas un montage ! Nos ami(e)s rationalistes,scientistes et laïcards ont encore du boulot à faire et heureusement. “Il y a misère spirituelle quand à toutes les questions on veut trouver réponse” G.C.

 

Tigre rugissant dans la montagne – 10 000 années de bonheur ! Les dents et les griffes sont bien visibles et sont au nombre de 12 ce qui symboliquement signifie “myriade” (10 000) ou Wan que l’on retrouve dans Wanchai (10 000 Années de Bonheur) ce qui se lit en japonais Banzai ! Pourquoi 12 égale Wan ? Suivez bien. 1 et 2 (12) égale Trois – Trois engendre Dix Mille. ” Tao engendre Un ; Un engendre Deux ; Deux engendre Trois ; Trois engendre Wan (10 000 mais en réalité la myriade ou la multitude). Les 10 000 Etres – la multitude des êtres et des choses  (Wan Wu) – s’adossent au Yang et embrassent le Yin et de ce fait cultivent l’harmonie au sein des vides médians” (espaces internédiaires) (Daodejing – Tao Te King – Laozi (Lao Tseu) XLII). Le Tigre est adossé à la Montagne et contemple la Vallée.
Dans nos civilisations de comptables et de notaires on a remplacé “La Multitude” ou “La Myriade” par le chiffre 10 000 plus compréhensible à une majorité d’aptères. L’Empereur Kangxi dans son dictionnaire classique de la langue chinoise précise : “Wan, la multitude, c’est comme un vol de fourmis volantes obscurcissant le ciel avant l’orage”. C’est ce que l’on nomme une myriade. Et la particularité de la myriade c’est qu’on ne peut pas la chiffrer.  Mais nos facultatifs traduisent quand même par 10 000 !
C’est ce qu’on nomme la pédagogie. du grec antique paidos : enfant, littéralement “sans poil”. Il faut s’adresser aux gens comme si c’étaient des gamins “sans poil”. Et par les temps qui courent on imagine le pire.  Notons qu’après viennent les ephebos (littéralement quelques poils) de sexe d’ailleurs assez indéterminé, ce qui est pratique. Et finalement les andros (littéralement poilus). Donc les hommes, les vrais. A Athène les femmes demeuraient toute leur vie ephebos et n’avaient évidemment pas le droit de vote. La fameuse démocratie athénienne, dont on nous rebat sans cesse les oreilles,  ne concernait que les hommes, propriétaires d’un terrain à Athène depuis au moins trois générations. Les autres maitekos (les métèques donc les autres Grecs mais non Athéniens), paidos, ephebos, ilotes (esclaves)et tout un tas de catégories sociales étaient exclus du droit de vote, donc de la démocratie. En gros 3,5 à 4% de la population athénienne pouvait voter donc exercer la démocratie. On va bien finir par retrouver les mêmes chiffres dans nos fameuses démocraties modernes. Pour les femmes il valait beaucoup mieux naître à Sparte puisque les hommes (andros !) étaient en guerre permanente donc absents et que les femmes spartiates ne votaient pas mais désignaient celles qui allaient avoir une tâche à accomplir. Celles qui aimaient les chevaux s’en occupaient, celles qui aimaient la cuisine cuisinaient…etc et cela se passait généralement fort bien. Mais passons.

 

Tigre et Tigresse – la stabilité du foyer – XXe siècle “Charbonnier est maître chez lui” Dans sa chaumière même le paysan est le seigneur des lieux. Cette expression vient du fait que Henri IV s’était égaré à la chasse et avait fini par trouver refuge chez un modeste charbonnier qui lui avait offert le repas et proposé le coucher. Mais ledit charbonnier avait conservé la place d’honneur à table, en face de la porte d’entrée, et placé le roi à sa droite. Son cheval étant resté dehors sa suite finit par le retrouver atablé. Un gentilhomme s’apprètait à morigéner le charbonier quand le roi l’arrêta d’un simple geste en disant “Dans mon royaume charbonnier est maître chez lui !”. les temps ont bien changé depuis.

Le Tigre du Temple de Shaolin – Dynastie Ming Dans les pratiques externes issues de Shaolin le Tigre (Hu ou Fo)(Est) s’oppose à l’Echassier Blanc (Bai He) (Ouest).

Et ce dernier varie suivant les régions où il peut être Grue Blanche, Héron, Oie Cendrée et même Cigogne.

Pourquoi pas Flamant Rose en Camargue ? Les Chinois ne sont pas monomaniaques.

Estampes du Nouvel An de l’Année du Tigre Art populaire actuel des calendriers chinois.
Admettons le une fois pour toutes : le Tigre est quand même une grande gueule !

Bienvenue à l’Année du Tigre

Les poissons symbolisent l’abondance (Yu) Cette estampe actuelle se lit “Pouvez vous avoir en abondance des enfants haut placés” ! Le bébé tigre (cub) est bien sympathique. Il est “Kawaï”.

Estampe enfantine pour le Nouvel An du Tigre Huwang : le Tigre Roi des animaux ! Notez, encore, le caractère Wang (Roi, Empereur) sur le front.

Carte de voeux japonaise du Nouvel An du Tigre “Attraper le Tigre pour une Heureuse Nouvelle Année”

Autre carte de voeux japonaise de nouvel an Le Tigre en costume traditionnel Kimono et Geta (chaussures de bois). C’est de l’art qualifié de Kawaï (cucul, mignon, nunuche).

Carte chinoise du “Tigre aux Sourcils blancs” (Bai Mei ou Pak Mei). Désolé, il vient de manger le Boeuf qui était pourtant bien sympathique ! Burp !

 

 

 

“Chevaucher le Tigre” est une figure des pratiques alchimiques taoïstes Il s’agit ici du “Maïtre Céleste” Shen Tian Shi qui chevauche un Tigre aux Sourcils Blancs.

Un autre Maître Céleste Zhang Dianzhi (Tchang Tien Che) chevauchant le Tigre aux Sourcils Blancs. Zhang aurait vécu au 1er siècle au pied du Mont Tien Mou dans la province du Jiangsi comme un ermite-médecin. Certains l’assimilent à Zhang Daoling (Tchang Tao Ling) chef de l’insurrection des Turbans Jaunes.

Le Maréchal Murat chevauche sur la peau du tigre !

Le Maréchal Joachim Murat, Général Tigre suivant la tradition chevaleresque chinoise, futur Roi de Naples chevauchait aussi sur le tigre, ou plutôt sa peau, dans sa recherche de l’avoir et du pouvoir. Déchu il finira fusillé.
Les “Généraux Tigres” ne font pas de vieux os et ont souvent une fin assez violente comme le Général Yue Fei (exécuté pour hautre trahison puis réhabilité), le Maréchal Leclerc (accident d’avion en novembre 1947, au retour d’Indochine où il avait rencontré l’Oncle Ho), le Général Lin Piao (accident d’avion en septembre 1971), le Général Charles Huntzinger (accident d’avion en novembre 41) Lawrence d’Arabie (accident de moto), le Général Charles Georges Gordon (abandonné puis assassiné à Kartoum), le général Sikorski (accident d’avion en 1943).

Il est à noter que les accidents de motos, d’avions, d’hélicoptères ont bon dos ainsi, généralement, que les révolvers oubliés par les gardes du corps dans les boites à gants des automobiles. Surtout lorsque ces “généraux tigres” deviennent gênants et commencent à faire de l’ombre à des politiciens.

“Chevaucher le Tigre” ouvrage de Julius Evola (1898 1974) Il est à noter que cet ouvrage, paru aux Editions Trédaniel, a été traduit et annoté par Isabelle Robinet (1932 – 2000) qui fut considérée comme la spécialiste du taoïsme des praticiens. Giulio Cesare Andréa Evola dit Julius Evola à cause de son admiration pour Jules Cesar est un “esotériste” italien féru de pratiques orientales (Tantrisme, Taoïsme, Soufisme) et d’alchimie interne (Nei Dan Gong). Il fut, suivant certaines sources très autorisées, le conseiller personnel sinon l’éminence grise de Mussolini et le conseilla dans son ascension au pouvoir. Chevaucher le Tigre n’est donc pas de tout repos ! Comme l’affirme un proverbe chinois “Il est toujours plus facile de monter sur un tigre que d’en descendre ! “. Bien qu’il fut relaxé en 1951, faute de preuves, Julius Evola fut fortement soupçonné d’être à l’origine du mouvement “Faisceaux d’action révolutionnaire de la Légion Noire”. Tout un sympathique programme ! Sincèrement et totalement désolé pour celles et ceux qui croyaient que le Tao était strictement réservé aux babas-kools de gauche.  Tao n’est ni à droite ni à gauche, il est  Tao !
“Chevaucher le Tigre” est donc le titre d’un essai de l’écrivain italien Julius Evola (1898 1974) qui fut, entre-autres, le conseiller secret de Benito Mussolini avec lequel, heureusement, il se fâcha. A ce sujet Julius Evola, écrivit dans sa revue La Torre (La Tour) (on pourrait ajouter d’ivoire !) “nous ne sommes ni fascites ni antifascistes…Nous voudrions un fascisme plus radical, plus intrépide, un fascisme vraiment absolu, fait de force pure, inaccessible à tout compromis.”  Lorsqu’un dirigeant français actuel, Président de la République de surcroit, évoque le fait politique de “chevaucher le tigre” cela ne peut pas être le fait du simple hasard. On imagine le programme en gestation. Mais, heureusement, il existe aussi, suivant la formule consacrée des “fascistes en peau de lapin”.

Paro Taksang – la Tanière du Tigre au Bouthan Lieu sacré du Boudhisme et ermitage de montagne Padmasambhava s’y rendit sur le dos d’une tigresse blanche.

Une chasse au Tigre sous la Dynastie Han Soie brodée. L’archer utilise la technique de la “flèche du Parthe” ou “Tir du Tigre Blanc” (“le Tigre Blanc frappe avec sa queue”) qui est devenue un motif fort classique dans tout l’Extrême-Orient

La flèche du Parthe ou “Tir du Tigre Blanc” Japon XVIIIe – Menuki pièce décorative d’une poignée de sabre – Etrangement dans l’horoscopie chinoise, ou astrologie classique, le Tigre et le Cheval s’entendent bien.

Et quelques autres tigres non moins extraordinaires

Le tigre bondit lorsqu’on s’y attend le moins et ce gros chat aime bien l’eau !

El tigre en vignette destinée aux enfants dans les années 50. Donc à moi, en l’occurence.

Une chasse au tigre qui tourne assez mal par Delacroix

La dent de Tigre est un puissant talisman

Celle-ci évoque bien le dicton “Pour retirer le collier d’un Tigre il vaut mieux aller chercher celui qui lui a mis” ou “Si tu trouves un Tigre avec une clochette il est préférable de demander à celui qui l’a accrochée de la retirer. N’essaie pas de le faire !”

Le Tigre aux dents de sabre existait-il encore au XIXe siècle ?

Ce “Tigre noir” aux superbes canines en dents de sabre aurait été tué par le Comte d’Orléans en Indochine. Mais nul ne peut assurer qu’il ne s’agit pas d’un montage effectué par un habile naturaliste.

Tigre Noir vietnamien gardien de ma bibliothèque.

C’est un tigre en bois exotique provenant d’Indochine, et plus particulièrement du Vietnam. Il représente un tigre noir aux canines impressionnantes. Il est l’un des gardiens (Chen Fo) de ma bibliothèque.