l’année du Cochon et la vision occidentale

par Georges Charles

LA VISION OCCIDENTALE

Il serait quand même dommage de se cantonner à la Chine !

Une très longue histoire d’amour…et de haine !

De la préhistoire aux croisades : le beau rôle

Notre ami le Cochon partage avec l’être humain une très longue et riche histoire et même pré-histoire.

Suivant les archéologues chinois il fut domestiqué, du moins en Chine, avant le chien et bien avant le cheval et le boeuf.

On le retrouve donc dans bon nombre de gravures rupestres sous la forme, bien évidemment, de son ancêtre et cousin le sanglier.

Pour les préhistoriens chinois il représente l’équilibre entre les forces masculines symbolisées par le cheval et les forces féminines symbolisées par le buffle ou l’auroch sinon le boeuf.

Il représente donc la liaison entre la Terre et le Ciel, donc entre grossier et subtil et entre profane et sacré.

C’est ce que démontre magistralement l’image du sanglier chargeant de la grotte d’Altamira (Espagne) où l’on voit justement un sanglier situé entre un cheval (Yang dans la tradition chinoise et correspondant à la Rune Fa) et un bison (Yin dans la tradition chinoise et correspondant à la rune Ur). Pour les “scientifiques” occidentaux il s’agit évidemment d’un pur hasard. Mais bizarrement il semble que le hasard se répète très souvent dans les peintures rupestres, ce qui incite à penser qu’au delà de la simple représentation picturale, exceptionnelle il faut l’avouer, se précise une conception très proche de la vision chinoise antique et classique. Donc une autre vision du monde que celle du rationnel dont on nous rebat sans cesse les oreilles, en oubliant de comprendre que nos lointains ancêtres avaient peut-être d’autres préoccupations qu’une chaire en faculté ou que de gratter un ticket le loto.

Le Sanglier d’Altamira : nos lointains ancêtres l’ont bien croqué !

Chez les Grecs, pardonnez moi l’expression qui pourrait être ou devenir triviale grâce ou à cause d’une rime facile, Héralkès, plus connu sous le nom d’Hercule, commet son troisième travail en capturant le très fameux Sanglier d’Erimanthe (ou Erymanthe pour faire plus grec !) . Il finit par piéger celui-ci dans la neige et le rapporte à Mycène ou Eurystée, terrorisé, se dissimule dans une jarre. Depuis l’Origine des Cultes du Citoyen Charles François Dupuis, Membre de l’Institut, on sait désormais qu’il s’agit d’une allégorie spatiale ou

: ” du passage du soleil du signe de la balance, à l’entrée de l’automne, fixé par le lever du Centaure céleste, celui qui donna l’hospitalité à Hercule. Cette constellation est représentée aux cieux avec une outre pleine de vin, un thyrse (jarre de bronze) orné de pampres et de raisins, images des productions de la saison. Alors se lève le soir l’Ourse Céleste (Grande Ourse), appelée par d’autres le Porc ou le Sanglier, animal d’Erymanthe”

Voilà qui est dit.

Les Douze travaux d’Hercule ne seraient donc qu’une allégorie du passage du soleil parmi les douze constellations !

On y retrouve donc le Lion de Némée ; l’Hydre de Lerne ; l’Ourse Céleste ou Sanglier d’Erymanthe ; la Biche aux pieds d’Airain alias Cassiopée, les Oiseaux du lac de Stympale à savoir les constellations du Vautour, du Cygne, de l’Aigle ; les Ecuries d’Augias ou fleuve du Verseau ; le Taureau de Parsiphae donc Prométhée ; le Cheval Céleste qui apparait avec les Poissons, le Bélier à Toisor d’Or qui représente Mars ; les Boeufs de Gérion donc le Bouvier ; le Chien Procyon et, enfin les Pommes d’Or du Jardin des Espérides gardées par un Dragon.

Mais on remarque une chose importante : la Grande Ourse ne nommait jadis le Sanglier ! Symboliquement la Grande Ourse, ou Arcturus, donc Artus ou Arthur “l’Ours Féroce”, le fameux Roi Arthur, tue le Sanglier qui est alors “sacrifié” donc devient “sacré” puis “secret”. Pour les Druides le Sanglier représentera donc la classe sacerdotale (le sacré et les prêtres) tandis que l’Ours, donc Arthur, représentera la caste guerrière et, dans une certaine mesure le monde romain de Mars ! Le Sanglier, vaincu, est donc consacré à Mars.

C’est, en quelque sorte, l’ancien monde qui est, comme le Sanglier, débouté et le début de la mondialisation !

Hercule capture de Sanglier d’Erymanthe et Eurysthée se planque dans la jarre !

Toujours en Grèce Aphrodite, ou Artémise, furieuse d’avoir été oubliée par le roi Oenée, qui a omis de lui offrir un sacrifice, lui envoie un sanglier furieux qui dévaste alors le Royaume de Kalydon. Le roi convoque alors les plus grands héros de l’époque et leur demande de l’aide. Plusieurs d’entre eux sont blessés ou tués par le Sanglier de Kalydon. La chasse au Sanglier de Kalydon dure neuf jours et neuf nuits. Mais Atalante, la rivale d’Aphrodite, qui a été élevée par une ourse, blesse le sanglier d’une flèche ce qui permet à Méléagre de l’achever prestement.

Le Sanglier deviendra donc le symbole de Kalydon, pays des Caldes.

Des descendants de Méléagre fonderont un nouveau royaume : la Calédonie.

Or, étrangement, la Calédonie c’est l’ancien nom de l’Ecosse avant que le pays ne soit conquis par les Scots.

Caled en ancien breton signifiera dur, compact et deviendra Kalet puis galet !

Or, chacun sait que les Brittons petits et grands, donc les Grands Bretons et les Bretons ont la tête dure.

Mais que les Caldes, donc les “anciens” Ecossais, n’ont rien à leur envier.

 

Atalante, nourrie par l’Ourse, blesse le Sanglier de Kalydon et Méléagre le tue. Les descendants de Méléagre crérons le Royaume des Caldes : la Calédonie…donc l’Ecosse !

La fondation de Albe la Longue précède celle de Rome et la truie précède la louve

Après la fuite de Troie Enée parvient en Italie. Lors d’un songe le Dieu du Tibre lui conseille de fonder une colonie sur le lieu où il verra apparaître une laie blanche, donc une truie, et ses trente marcassins. Peu avant sa mort la prophétie s’accomplit au pied du mont Albain, mais c’est son fils Ascagne qui fonde la ville de Albe la Longue qui se situe à une vingtaine de Km au sud est de la future Rome. Ascagne prend le nom de Iule, Julius en latin, et fonde une dynastie qui comportera 13 descendants. La ville sera considérée comme “la Mère de Rome”. Chaque année les consuls allaient offrir le sacrifice d’une truie blance au Temple de Jupiter Latialis qui surmontait le mont Albin au nom des trente villes de la Conférération Latine.

Et nos ancêtres les Gaulois ?

Chez nos ancêtres les Gaulois, le Sanglier est également mis à la place d’honneur. La Borée, donc la Gaule avant l’arrivée des Celtes est “La Terre des Sangliers” (Guénon) et il est normal que les Celtes aient repris ce symbolique animal réputé pour son courage et sa bravoure au combat. Après Astérix et Obélix il est difficile d’imaginer la Gaule festive sans sanglier ! Bon nombre d’ornements de casques où d’emblèmes guerriers représentent donc cet animal farouche et courageux mais qui s’est fait dérober la place d’honneur par le Coq lors de la conquète romaine puisqu’en latin Gallus désigne à la fois les Gaulois et le coq.

Comme on ne prête qu’aux riches on suivit donc la mode romaine instaurant le volatile et le sanglier perdit déjà de son crédit ! Le sanglier gaulois est consacré à la Déesse de la terre, mais aussi aussi de la guerre, Dea Arduina, qui s’en sert comme d’une monture ! Arduina s’est peu à peu transformée en Ardennes mais a conservé comme symbole le fameux sanglier. C’est de cette époque que datent les représentations animales symboliques des clans, donc en quelque sorte des régions. Bien que ces totems furent probablement utilisés depuis la plus haute préhistoire on y retrouva le Sanglier, l’Ours, l’Aigle (également mis à la mode par Rome !) , le Loup, le Cerf, Auroch et des animaux domestiques comme le Coq, le Taureau, le Bélier, le Cheval, le Chien, l’Hermine qui remplaçait alors le Chat.

Ces animaux bien occidentaux formaient probablement déjà un calendrier populaire dont on a perdu la trace mais qui subsiste, en partie, dans les Runes nordiques. Enfin l’arbre associé au Sanglier était évidemment le chêne puisque le cochon raffolait de ses glands. Le Geai, sentinelle de la forêt, était l’ami du sanglier et prévenait celui-ci contre les intrusions des chasseurs. Il existe probablement un rapport entre le chêne, le sanglier, le gui puisque les Druides se comparaient aux laies dont les marcassins étaient leus disciples.

Un Gaulois pur porc : Le Sanglier de Joeuvres Trop poursuivi par Obélix il a fini par perdre quelques kilos supperflus.

Le compagnon de la Déesse Déa Arduina : le Sanglier des Ardennes

Pour les Nordiques et leurs cousins germains, les Goths, c’est Sachrimir, le Sanglier blanc aux soies d’or du Dieu Freyr qui préside aux fameux banquets du Walhalla où les guerriers morts aux champs d’honneur sont conviés par les Walkiries à venir partager quelques agapes. Le Sanglier de Freyr est donc “dévoré chaque jour et renaissant chaque soir” Symboliquement il représente donc le Neu-Helle où “Fête de Jul” du solstice d’hiver et est offert avec une pomme d’or dans la gueule, prémice d’une année fructueuse. Par la suite “Neu-Helle” se transforma en “Novel” puis en “Noël” Je n’y peux rien, c’est comme ça ! Et on trouvait donc plus de sangliers sur les tables que de dindes qui sont, en fait, des “poulets d’Inde”. Jadis on prétendait que le “poulet d’Inde” était au poulet ce que le “marron d’Inde” est au marron, donc à la châtaigne. Un gros parvenu. Il en va évidemment de même concernant le maïs, ou “blé d’Inde” vis à vis du blé ! Mais, le “cochon d’Inde” si il est plus petit que le cochon, n’est en fait également qu’un rat parvenu !

Un sacré cochon Wiking Une belle bête rousse qui pourrait bien être Odin !

Mais revenons au Roi Arthur qui est connu pour avoir chassé, neuf jours et nuits durant, une laie et ses neuf marcassins. Cette laie se nomme, pardonnez moi, ” Twrch Trwuyrt” ce qui signifie “La Vieille Blanche”. Or on sait que symboliquement la Laie, donc la femelle du sanglier, représente le Druide et les marcassins ses Disciples. Merlin, qui de son coté représente la Constellation de la Lyre, instrument magique chez les Celtes, a probablement quelque peu aidé Arthur dans cette “chasse”, donc dans cette épuration. Aussi incroyable que cela puisse paraître c’est Merlin qui permet à Arthur, donc à Rome, de se débarrasser une fois pour toutes, ou presque, des Druides. Dwrid représente “l’ancienne tradition”, la sapience. C’est l’âge ancien du Roi Pendragon “la Tête du Dragon”, père d’Arthur. Cela représente, au cours des âges, le déplacement de la Polaire dans trois constellations : La Lyre avec Merlin et l’Etoile Véga, le Dragon avec Uther et l’étoile Béta, l’Ours avec Arthur et Arcturus et l’étoile Alpha.

Dans le testament de Merlin de Théophile Briant celui-ci prête à l’Enchanteur cette description de la Laie

“La Sanglière va nous faire la leçon. Elle est notre mère à tous, l’archiféconde. Elle allaite le courage, la force invisible et tenace, l’intrépidité à toute épreuve. Comme tu le sais déjà le Sanglier est l’ emblème national et religieux des Bretons, parce qu’il ne fuit jamais, parce qu’il refuse l’immolation et parce que, de ses boutoirs géants, il fait face à la meute des chiens. C’est notre symbole, notre image totémique, bien qu’il représente aussi le monstre de l’orage et la Bête Polaire dont le destin est d’être finalement vaincu par l’Ours Solaire et Polaire, image de la lutte qui oppose les puissances de l’instinct primordial à la souveraineté de l’intelligence. Souviens toi de la Chasse de notre Ami Arthur , l’Ours Royal, qui dura neuf jours et neuf nuits et ne se termina que par la défaite de la laie. Tous deux sont réunis et confondus dans la Constellation du Chariot qui brille, au Nord au dessus de la mer et qui guide nos actions”.

C’est symboliquement, encore, “Maitriser la Polaire”.

Lorsqu’on sait que Arthur est aussi “Fils de la Nuée” car Uther Pendragon au “Bouclier d’Arc en Ciel” a pris la forme d’un nuage pour l’engendrer et que Excalibur, Eskalibor, se traduit par “blessure féroce” mais aussi par “Etoiles Flamboyantes” on n’est pas loin de la tradition chinoise des “Nuées bienfaitrices des Marais” (Ze) et de l’Epée aux Sept Etoiles du Clan Wang de Yue !

Sachrimir le Sanglier aux Sabots d’or parvenu en Ecosse avec les North-Men Mais c’est aussi le Sanglierde Calydon blessé par Atalante Calydon, la Calédonie, c’est aussi l’ancien nom de l’Ecosse.

Mais après les Croisades le Cochon n’a plus bonne presse et fait profil bas

A l’âge médiéval, jusqu’aux croisades, le Sanglier donc le “Cochon” eut bonne presse. On se souvenait encore de ce qu’il représenta pour les “Anciens” et pour “ceux qui savaient”. Par provocation il fut probablement utilisé sur les armes de certains croisés. Mais le temps aidant et les contacts avec les “Maures” se faisant de plus en plus fréquents, notamment par l’intermédiaire des Templiers, il finit par devenir quelque peu suspect. Cet animal, comme le chien, était assez mal vu du coté des Lieux Saints ! Le “Ralouf” (H’ralouf) ne fit plus trop recette et bon nombre de chevaliers ayant contractés quelques dettes auprès de banquiers juifs, qui financèrent en sous main les croisades, évitèrent de l’ exhiber trop ostensiblement. Puis finirent par l’abandonner au profit d’animaux mieux vus comme le Lion, le Léopard ou même le crocodile qui furent à la mode au retour des croisades.

Les sangliers ne manquaient pas sur la “Terre des Marais” Le Sanglier, “Bête Singulière”, est omniprésent dans la tradition orientale comme dans la tradition occidentale.

Quelques histoires de famille…et de Clans

Le Clan Gordon et ses Armoiries “d’azur à trois hures d’or arrachées et lampassées de gueule”. Sa devise “Do Well and let them say” : “Bien faire et laisser dire ” A l’origine il s’agissait d’un clan danois nommé Gordin ou Hordain qui signifie ” château sur la colline” (Gor Dun) et qui s’est installé dans le Cotentin. Ce Clan, comme le Clan Sinclair (voir l’année du Coq) est originaire de Normandie où il est arrivé avec les Wikings, donc les Northmen, et était également présent avec Guillaume la Conquérant, alors nommé Guillaume le Bâtard ou Guillaume à la Longue Epée, à la Bataille de Hasting (1066) lors de la conquête de l’Angleterre par les Barons Normands.

Le Clan Gordon s’étant tout d’abord installé en Angleterre revendique ses origines normandes et il est souvent précisé qu’il s’agit plus de la “Chambre des Gordon” que du Clan Gordon. Puis il est passé en Ecosse dans le Berwickshire où il se lia avec le Clan, écossais celui-ci, de Dunbar. Ayant soutenu le Roi d’Ecosse Robert The Bruce le chef du clan obtint le titre de Comte (Earl ou Jarl) d’Atholl et s’établit dans le Aberdeenshire, donc dans les Highlands. Le Clan Gordon devint donc Highlander et, entre le 16e et 17e siècle, était au faîte de sa puissance et disputa au Clan Sinclair le Titre de “Cock ou the North” (Coq du Nord). Cette lutte d’influence aboutira à une alliance plus ou moins secrète entre les deux clans. Le Clan Gordon, dont les terres étaient très riches et qui commerçait avec les Anglais, apportait sa fortune. Le Clan Sinclair apportait ses nombreux titres nobiliaires dont celui de “Prince des Orcades” datant d’avant la conquête de l’Angleterre par les Normands ainsi qu’une filiation avec Guillaume le Conquérant, devenu Roi d’Angleterre.

Chanteclair, le Coq du Clan Sinclair Saint Clair c’est aussi “Holly Light”

Ce qui permit au Clan Gordon d’affermir son pouvoir en Ecosse tout en maintenant de bonnes relations avec la Couronne Britannique. Ce qui permit également au Clan Gordon d’entretenir une véritable armée avec les Gordon Higlanders et de “louer” à la Couronne la fameuse Garde Noire, la “Black Watch”. Sinclair et Gordon fournirent également une part importante des officiers de la Garde Ecossaise qui protégeaient le Roi de France, bien avant les Gardes Suisses, et qui intervint plusieurs fois dans les combats de Jeanne d’Arc. Sans les Ecossais il lui aurait été difficile de bouter l’Anglois hors de France ! Ce qui expique une longue alliance entre les deux pays de France et d’Ecosse. Pour la petite histoire Gordon ne produit pas de Whisky…mais du Gin et la hure du sanglier figure bel et bien sur la bouteille !

Le Sanglier c’est aussi le Sang-Lié !

Les Armes du Clan Gordon : trois hures de sanglier ! “Bien faire et laisser dire” autrement dit “Causes toujours !”

Une autre “hure” du Clan Gordon figure sur une bouteille bien connue !

Mais les temps étant ce qu’ils sont “La Chambre Gordon” préfère désormais afficher une magnifique tête de cerf quelque peu moins compromettante que notre tête de lard favorite.

Le Cerf a remplacé le Sanglier de Gordon Mais Bydand signifie “Souviens-toi !”

On ne se fait pas prier.