Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Stage d’hiver avec G.CHARLES

le samedi 25 et dimanche 26 janvier 2020

80€ le weekend et 40€ la journée pour les non-adhérents
60€ le weekend et 30€ la journée pour les adhérents Ardèche Tao

Samedi de 10h00 à 12h30, de 14h30 à 18h00.
Dimanche de 9h30 à 12h00, de 14h00 à 17h30.

Lieu : Complexe sportif intercommunal de Saint Marcel d’Ardèche, au bord de la D86, juste avant d’arriver à Saint Juste d’Ardèche dans la Direction de Pont Saint Esprit, à droite et juste après la sortir de St Juste d’Ardèche dans la direction de Bourg St Andéol, à gauche.

Ce Stage d’Hiver a pour but de renforcer les Reins, les os tout en assouplissant les articulations grâce à un travail de l’Energie (Qi ou Ki ou Tch’i) en profondeur. Il est donc question d’Energie Ancestrale (Zong Qi) qui représente l’Energie Héréditaire et, en quelque sorte, l’Energie du Ciel Antérieur. Sur le plan humain le Ciel Antérieur c’est ce qui se passe « avant la naissance » donc « avant d’avoir vu le jour ». Cela a évidemment un rapport direct avec la fameuse « respiration embryonnaire » (Tai Xi) qui est celle qui a lieu au sein de Bao, l’utérus « qui enserre et qui protège » et qui permet à l’embryon de vivre de la conception à la naissance. L’âge des anciens Chinois était calculé non pas à la date de naissance mais à celle, présumée, de la conception et c’est le médecin traditionnel qui se chargeait de ce calcul jugé très important pour la suite de la vie. Cette énergie « ancestrale » était donc « confiée » à l’embryon par les deux parents mais aussi par leur ascendance. La notion « ancestrale » désigne l’ascendance à laquelle on peut donner un nom (Ming), la notion « antique »  (Su ou Gu) est celle où il n’y a plus de nom de famille possible à retrouver. C’est la fameuse respiration interne (Nei) que l’on cherche à retrouver lors, notamment, de la pratique de la méditation. Lors de la naissance elle est remplacée par la respiration « externe » (Wai) qui est « Huxi  » littéralement « Expire/Inspire » et qui est le vecteur du Qi (Chi, Ki ou Tch’i). Mais la respiration « interne » donc « embryonnaire » continue à être présente et est considérée comme « la pulsion du ciel antérieur » qui se manifeste particulièrement dans la cavité centrale du cerveau (Nei Tang) (« Palais de l’Interne » ) mais qui est aussi « Ming Tang » ou Palais de la Lumière. Elle accompagne l’Etre Humain jusqu’à sa mort et se prolonge d’ailleurs un peu au delà de celle-ci. Selon les Anciens Sages de la Chine elle permet de s’harmoniser à la « pulsion du Tao » qui est simplement le mouvement du Taiji. Elle permet de relier l’Etre Humain à la Terre et au Ciel tout en demeurant au « sein de Tao ». C’est le « mouvement de vie » le plus profond qu’ils soit. Il convient donc de l’entretenir à la fois par le mouvement, par la respiration, par la méditation. Les deux respirations interne et externe sont souvent confondues, indistinctes. Le simple fait de prendre conscience de la respiration externe (Huxi) par des pratiques du Daoyin et de rendre celle-ci plus subtile permet de « dénouer » les deux respirations. Si on relie la respiration externe au mouvement, la respiration interne continue son action au sein de l’immobile. Elle anime un mouvement profond jusque dans les os et plus particulièrement sur l’axe vertébral « cranio-sacré ». On retrouve donc ici le principe fondamental de l’ostéopathie crânienne. Le Daoyin (Tao Yin) ou « Qigong du Tao » de cette Ecole du Lingbaoming (Clarté du Joyau Ecarlate) a pour but de régulariser ce mouvement grâce à des actions et à des postures mais également par un travail sur les « Images » (Xiang) internes propres à la Méditation Taoïste. Cela vise à ce que corps (Xing) et Esprit (Shen) ne soient plus considérés comme deux entités séparées mais comme une Grande Unite (Tai Yi). Et cela passe également par la « libération de l’emprise du Maître Constricteur du Coeur » qui va permettre de mettre en relation les « Trois Champs de Cinabre » (Triple Réchauffeur de la MTC) pour opérer une opération subtile d’Alchimie Interne.  Donc de transformer le grossier en subtil pour obtenir « l’Eclosion de la Fleur d’Or ».