Archives Stages D’été de Paulhac 2000-2009

Le Stage d’Eté de Paulhac en Margeride est devenu une institution. C’est le moment, aussi, de ressortir quelques photos des archives. A l’origine il y avait un stage tous niveaux confondus.

Par la suite deux stages ont été organisés !

  • Un stage d’initiation
  • Un stage de perfectionnement.

La premier stage, plus tranquille, concerne celle et ceux qui souhaitent s’initier à la pratique des Arts Classiques du Tao donc au Tao-Yin Qigong (Daoyin Qigong) du Ling Pao Ming sous ses divers aspects : formes initiatiques, formes préparatoires, formes saisonnières, automassages (Tao-Yin se dit Do In en japonais), Qigong des arbres, alchimlie interne… Mais également aux bases fondamentales du Poing de l’Externe et du Poing de l’Interne. Sans oublier les Armes traditionnelles de la Chine Classique (Bâton long, Epée aux Sept Etoiles, Sabre, Eventail de fer). Et les « à cotés » comme la phytothérapie chinoise, la mycologie de terrain, la découverte du terroir et de ses produits ainsi que la fameuse « contre-enquête » sur la Bête du Gévaudan. Le deuxième stage est habituellement réservé aux pratiquants conformes, aux « anciens » et aux Instructeurs et Enseignants de l’Ecole San Yiquan et des Arts Classiques du Tao.

Ce qui n’empêche nullement le stage « initiation » d’accueillir des anciens et des enseignants qui aiment à se replonger aux sources de la pratique. Les deux stages sont un excellent moyen de se retrouver tant entre pratiquants qu’en famille ou avec des amis. Au vu du succès remporté par ces deux stages mieux vaut réserver d’une année sur l’autre ! Pourquoi Paulhac en Margeride. Tout d’abord c’est un état d’esprit puisque les stages ont lieu sur le Mont Mouchet où se trouve le Monument National des Maquis.

Et c’est le moyen pour tous et toutes de trouver un hébergement sur mesure allant de la pension complète en auberge avec produits du terroir au camping à la ferme en passant par la location de chambres d’hôtes ou de gîtes ruraux. Donc de gérer un budget « vacances » capable de s’adapter aux circonstances . C’est aussi l’occasion de rédécouvrir la France du terroir de moyenne montagne dans un environnement préservé du tourisme de masse.

Donc de rencontrer de « vraies gens » qui aiment leur région, leur climat, leur village et qui vivent, encore, à la campagne de leurs activités. Nous sommes attachés à ces valeurs et nous les revendiquons bien que nos stagiaires viennent aussi de Chine, d’Espagne, d’Italie, du Québec, de Suède, de Guyane, d’Afrique et qu’ils appartiennent à toutes les catégories sociales et à plusieurs tranches d’âge.

Et qui viennent, paradoxalement, retrouver des racines. Un médecin, un haut fonctionnaire, un dirigeant d’entreprise peut, ainsi, cotoyer un étudiant, un jardinier, un chomiste ou quelqu’un qui cherche encore sa voie. Beaucoup d’entre nous appartiennent à la génération des « imbéciles heureux d’être nés quelque part » mais qui aimons le partage avec des gens nés ailleurs et ce lieu permet cette heureuse rencontre du quelquepart et de l’ailleurs.

Hier, aujourd’hui, demain s’y retrouvent au sein de la pratique et des échanges. Et le reste est baratin.

INSTITUT DES ARTS MARTIAUX CHINOIS TRADITIONNELS
Association Socio-culturelle et éducative fondée en 1978
Siège Social : 7, rue Fernand Widal 75013 PARIS

Quelques photos des stages de Paulhac en Margeride organisés par l’Association IDAMCT entre 2000 et 2009
Nous n’avons pas toujours respecté l’ordre chronologique et nous n’avons pas pu citer tout le monde !
Si vous avec un commentaire à effectuer ou une correction à apporter il sera le bienvenu

makilaris à Paulhac en Margeride

Les Makilaris de Paulhac en Margeride De gauche à droite : Jean François Madelain ; Olivier Chouteau ; Paolo Raccagni ; Yves Kieffer ; Gilles Guigues et, déguisé en clown chinois, Georges Charles. Le Makila est la canne basque traditionnelle composée des 4 règnes : animal pour le pommeau en corne et le cuir de la tresse, végétal pour le bois qui a été scarifié ; minéral poour la pointe cachée qui représente l’axe du monde et pour le pointe qui laisse l’empreinte spécifique à chaque Makilari ; humain par celui qui la tient en main. C’est évidemment Georges, le plus « ancien » de la bande qui a donné l’exemple et donné l’envie d’être possédé* par cet objet des plus traditionnels et honorifiques. *Certains naïfs, ou dupes, croient posséder un objet alors qu’ils appartiennent à cet objet qui, après leur disparition, changera probablement de propriétaire ou du moins d’usager.

 

LES STAGES D’ETE DE PAULHAC EN MARGERIDE 2000 2009

Paulhac 2003 au camp de base

Quelle mouche a-t-elle pu le piquer ?

Auvers 2001

La même bande avec les anciens et la relève

Sur les lieux de la contre-enquête en compagnie de Jean Chastel à la Besseyre Saint Mary Août 2001

La pratique du bâton dans le petit bois de Saint Privat du Faux

Réglement de compte à OK Corral entre Louise et Alain Devaud
de l’Envol de la Grue Blanche

On ne plaisante pas avec les armes !

L’heure du picnic en forêt

Ou est passée la bouteille ?

Extension, flexion, rotation avec « Bip-Bip » alias Jean Pierre Blain

Francine et Michèle au camp de base

Un anniversaire au Gîte avec Olivier, Marie ndrée de Laval au Québec, Jean Yves Bardin,Geneviève, Martine et Shawei

Le même anniversaire un peu plus tard à table avec Fred, Alain, Marie Andrée, Olivier et les autres…

Encore une inspiration subite !

Martine dubitative

Toujours les classiques !

 

LES COMPTE RENDUS DES STAGES ET DE LEURS ALENTOURS

  1. Le Stage de Paulhac 2004 : Cliquer ici
  2. Le stage Paulhac de 2006 : Cliquer ici
  3. Les photos du Stage de Paulhac 2007 : Cliquer ici
  4. Le Stage et les photos du Stage Paulhac 2008 : Cliquer ici
  5. Le stage et les photos du Stage Paulhac 2009 : Cliquer ici
  6. Quelques photos souvenirs de Paulhac en Margeride et Paulhac en hiver : Cliquer ici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer