L’ANNEE CHINOISE DE LA CHEVRE DE BOIS YI WEI

Si à midi le roi te dit qu’il fait nuit, contemple avec lui les étoiles « 

Par Georges Charles

Le « Bélimouchèvre » c’est le Bélier-Mouton-Chèvre de l’horoscopie chinoise. le caractère qui le désigne (Yang – différent du Yin Yang) désigne, en effet, les trois animaux indifféremment, bélier, mouton, chèvre et même l’antilope du Tibet. On peut même y rajouter le Bouc ! Cet animal étrange photographié dans un temple taoïste en Chine et composé de divers animaux du zodiaque est proche de notre signe zodiacal chinois excepté que celui de cette année est de Bois ! Temple Qingyang « Chèvre Verte » près de Chengdu dans le Sichuan Il se situe au nord de Chengdu. C’est le plus vaste temple de Chengdu, aussi nommée Rongcheng la Ville des Ibiscus, dans la province du Sichuan, mais c’est aussi le plus grand temple taoïste de tout le sud-ouest de la Chine.

Il renferme la seule copie existante et originelle du Daozhang Jiyao, le « Canon du Taoïsme » qui comprend près de 1100 charmes (Fu Lu) taoïstes qui font toujours autorité dans ce domaine des « praticiens du Tao » (Daojiao).

Il est affirmé que c’est dans ce Temple que Lao Tseu (Laozi) dicta le Daodejing (Tao Te King) à son disciple Guangling Ying Xi, le « Gardien du Passage ». Sa particularité est de posséder, en face de la salle principale, deux statues de chèvres en bronze. C’est la raison de son appelation. Qing en chinois signifie « bleu-vert », la couleur des turquoise et des Dragons. Il pourrait donc être question de « chèvres vertes », ce qui correspond à la couleur du bois, mais aussi de « chèvres-dragon ».

Elles portent chance et les toucher permet d’éviter la maladie pour 1 an ! Elles sont réellement représentatives de notre animal emblême de l’année ! Maintenant si vous observez leurs pattes elles n’ont pas de sabots mais des pattes de Tigre ou de Dragon ! Actuellement les Chèvres sont quelque peu victimes de l’attrait touristique pour les pandas géants qui attirent des centaines, voire des millions, de touristes et dont le site se situe à proximité.

belimou1

L’une des deux « Chèvres Dragon de Laozi » du Temple Taoïste Qingyang à Chengdu – Sichuan

belimou2

L’une des deux « Qingyang » du Monastère Taoïste du même nom à Chengdu – Sichuan

belimou3

Chèvre du Temple Qingyang à Chengdu Drôles de pattes pour une chèvre !

chevres montagne2

Les chèvres de montagne entre Chine et Tibet Elles sont toujours très curieuses.

Natifs de l’année de la Chèvre (ou du Mouton, ou du Bélier) : 1907 ; 1919 ; 1931 ; 1943 ; 1955 ; 1967 ; 1979 ; 1991 ; 2003 ; 2015 Natifs de l’année de la Chèvre d’Eau (Shui Yang): 1883 ; 1943 ; 2003 Natifs de l’année de la Chèvre de Bois (Mu Yang) : 1895 ; 1955 ; 2015 Natifs de l’année de la Chèvre de Feu (Huo Yang) : 1907 ; 1967 Natifs de l’année de la Chèvre de Terre (Tu Yang) : 1919 ; 1979 Natifs de l’année de la Chèvre de Métal (Jin Yang) : 1931 ; 1991

belimou4

Le caractère Yang désignant cet animal emblème est l’un des plus anciens sigillaires (caractères antiques utilisés pour les sceaux) de la Chine. Il désigne un animal à cornes autres que le boeuf (Boeuf de l’Eau – Shui Niu le buffle, Boeuf de la Montagne – Shan Niu le Yak…) et l’escargot ! Le caractère chinois Yang (différent de Yin/Yang) représentant l’animal de l’année désigne également, dans tous les dictionnaires classiques de la langue chinoise (Ricci, Wieger, Couvreur…), un mouton, une brebis, une chèvre, un bélier, un bouc, un daim, un chamois, un bouquetin et même une antilope.

C’est dire le nombre de polémiques qu’il provoque quant au choix de l’animal emblème, chacun ayant son préféré dans cette bergerie qui ressemble à une ménagerie. C’est pourquoi nous proposons de simplifier le débat en proposant désormais le  » Bélimouchèvre « , bien que cela risque de perturber Madame Emilie Zonzon et Monsieur Marcel Raboudin surtout pour le référencement.

On imagine mal nos deux amis taper « bélimouchèvre » dans leur module de recherche préféré. On parlera donc « officiellement » de la Chèvre de Bois.

Mais cette diversité est significative car l’animal en question est difficile à saisir. Comme son confrère le Cheval il est dangereux par devant – attention aux coups de cornes – et dangereux par derrière – attention aux coups de sabots – mais contrairement à celui-ci il demeure totalement impraticable au milieu comme le constatait Lord Winston Churchill pour le cheval. Inutile donc de chercher à le chevaucher. Il n’est donc pas facile à vivre si on tente de le prendre de force. Mieux vaut savoir l’aborder en le prenant par les sentiments ou, éventuellement, en le flattant quelque peu. Sachant sa toison convoitée depuis toujours il se méfie donc de ceux qui cherchent à le caresser et plus encore à le brosser dans le sens contraire du poil. Mais, ce qui n’incite pas sa méfiance le met en confiance et, dans ce cas, il devient sociable et même charmant.

C’est un animal chanceux, créatif, cultivé enjoué et quelque peu dépensier. Il n’en manifeste pas moins une certaine anxiété et un sens aigu du territoire et des limites qu’il convient de ne jamais dépasser. Il s’agit, en quelque sorte, de créer une zone de sécurité essentielle à sa paix intérieure, à sa zénitude programmée. Le simple fait que quelqu’un puisse attenter à cette sécurité de manière consciente ou non engendre immédiatement une réaction brutale.

Cela l’incite à être très conformiste voire quelque peu réac et à se méfier des nouveautés et des innovations qui seraient susceptibles de remettre en cause l’ordre établi sinon la hiérarchie. Ce n’est donc pas un révolutionnaire acharné et il a tendance, malgré un esprit très ouvert, à se laisser embourgeoiser et à suivre le mouvement ambiant si celui-ci ne semble pas opposé à son idéal de paix et de tranquillité. Ce qui l’emmène, paradoxalement, à se retrouver dans des situations difficiles dont il lui faudra s’échapper à grand renfort de coups de cornes et de sabot.

Il est et redevient heureusement très agile dès qu’il sent le danger ou se sait acculé. De plus, il est quelque peu jaloux et encore plus rancunier, ce qui l’amène à commettre quelques médisances dont il est difficile de se relever. Il peut ruminer sa vengeance des années entières et frapper lorsqu’on s’y attend le moins et là où ça fait le plus mal.

Les Corses disent, à juste titre, « méfie toi du bélier qui recule ! » car c’est pour mieux placer son redoutable coup de boule en plein dans le pif de son interlocuteur trop confiant. Avec lui, il est donc toujours préférable de savoir où on met les pieds. Il se révèle pourtant de charmante compagnie, particulièrement avec le Cheval avec lequel il s’entend comme larron en foire si ce dernier sait le mettre en confiance. Il s’accommode fort bien du Lièvre (ou du Chat dans l’Astrologie vietnamienne) et du Cochon (ou du Sanglier !).

Mais il connaît, par contre, quelques problèmes avec le Bœuf qu’il considère comme un balourd sentencieux et pesant et qu’il n’a de cesse d’asticoter.

Il passe pour le symbole de la piété filiale puisque l’agneau, ou le chevreau, s’agenouille pour téter sa mère. L’homonymie entre Yang (Mouton ou Chèvre) et Yang (Yin/Yang) fait qu’il représente également l’énergie solaire, la force vitale et la puissance virile, surtout si il s’agit du Bélier. C’est pour cette raison qu’il est considéré comme un excellent signe zodiacal masculin mais qu’il suscite quelques réserves lorsqu’il s’agit d’une fille qui sera vraisemblablement assez difficile à manier à cause de son caractère quelque peu entier. 2015 : L’Année Chinoise de la  » Chèvre du Bois  » ou du  » Mouton Sérieux  » commence, en France, le 19 février vers 15H00.

L’année chinoise de la Chèvre du Bois, 4713ème du Cycle de l’Empereur Jaune, commencera, en raison du décalage horaire entre l’Orient et l’Occident le 19 février 2015 vers 15H00 et non à 7H54 comme en Chine. Ceci pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui ignorent encore qu’il existe un petit décalage entre la Chine et la France et, peut-être plus encore avec le Canada ! C’est, parfois, une adepte, comme le « Mouton du Troupeau », du « vu à la télé » et on ajouterait du « entendu à la radio » et du « lu dans le journal » sinon du « dit dans la publicité » ou du « expliqué au journal télévisé » qui se doit « pédagogique » – donc destiné à des enfants – jusqu’au jour où il se rend compte qu’il a été floué par un autre « mouton du troupeau » préalablement muni d’une carte de presse tricolore délivrée par la préfecture avec l’appui d’un syndicat professionnel autorisé et, finalement, bienveillant avec le système établi par Pétain et jamais remis en cause depuis.

Les Chèvres ou mieux les Bélimouchèvres (Bélier-Mouton-Chèvre) ont, heureusement, un esprit critique qui tempère leurs tendances moutonnières et la veulerie en bande organisée.

Ce qui a pour effet, à partir d’un certain âge, de la rendre quelque peu méfiante sinon franchement sceptique vis-à-vis des institutions. Du blanc immaculé de l’agneau elle a tendance à virer peu à peu vers le noir et à se transformer en bélier ou en bouc à qui on ne la fait plus., sinon, même, en brebis galeuse qui risque de contaminer le troupeau avec des idées progressistes sinon révoltionnaires.

Dans le cycle de l’astrologie chinoise classique, donc de l’horoscopie, les animaux comme les éléments se succèdent dans des cycles immuables de douze et de soixante ans. Les deux années précédent le « bélimouchèvre » étaient représentées par le Serpent de l’Eau et par le Cheval de l’élément du Bois. Elles sont donc suivies par la Chèvre (Mouton, Bélier…) du Bois et qui, elle même sera suivie par le Singe et le Coq de l’élément de Feu puis par le Chien de l’élémentde Terre. Eau, Bois, Feu, Terre et Métal se succèdent dans cette Loi de l’Engendrement (Chen) et s’opposent dans la Loi de la Domination (Ke) ou l’Eau éteint le Feu ; le Feu fond le Métal ; le Métal tranche le Bois ; le Bois se nourrit de la Terre et la Terre absorbe l’Eau. L’année 2015 appartient principalement à l’Elément Bois. Il s’agit, en fait, d’une année Yi Wei. Yi (I) représente alors le deuxième des  » Dix Troncs Célestes  » (Tian Gan) et désigne une personne qui hésite mais également un bourgeon qui s’ouvre ou une marque que l’on laisse dans un livre. On retrouve donc le caractère Wei dans Wei Ji, le 64ème hexagramme du Yijing :  » avant l’accomplissement « .

Ce caractère, si on excepte sa  » jambe  » centrale est, par ailleurs, très proche du caractère Fu (Ricci 1612) qui représente l’homme adulte, donc réalisé que l’on retrouve dans  » Gong-Fu  » ou  » Kung-Fu « , la réalisation par le travail, l’œuvre achevée et, par extension l’Art Chevaleresque ou  » Martial « . Le Mouton (ou la Chèvre) représentant le 8ème animal cyclique et Wei le 8ème des 10 Branches Terrestres cela invoque donc (8×8) ce soixante quatrième et dernier Hexagramme du Yijing :  » Tout est encore à faire ! « . Donc déjà tout un sacré programme ! Il s’agit donc d’une année Tai Yin (Taé Yin) correspondant au double Yin ou au Yin redoublé dans l’Energie Céleste. Tai Yin dans le Ciel est symbole de froid et d’humidité. Heureusement cela est compensé par une Energie Terrestre de Feu qui évolue vers la Terre.

La Terre permet d’absorber le surplus de  » l’Eau ruisselante  » et d’éviter que celle-ci ne provoque trop d’inondations. Mais il existe également une opposition d’axe vertical entre l’Eau (Nord ou Nadir) et le Feu (Sud ou Zénith). Or Eau et Feu ne s’entendent que lorsque le Métal s’interpose comme quand on utilise un chaudron.

Le Métal correspond à l’organisation, à la rigueur, à la décision. Si le Métal est présent entre Feu et Eau il y a alors naturellement production d’Energie (Qi ; Ki ou Chi = vapeur, par extension souffle et vitalité). Il sera donc nécessaire de bien contrôler, grâce au Métal et à la Terre, les débordements de l’Eau et les expansions du Feu. La Terre, de son coté, est le  » Juste Milieu « , l’équilibre, la juste mesure, la pondération et la modération paisible mais profonde et puissante. Rigueur, décision mais également pondération et juste équilibre permettront donc d’éviter que le troupeau s’affole et que, comme celui de Panurge, ne se jette du haut de la falaise dans les flots tumultueux de l’incertitude et du doute.

belimou7

Chèvre de bronze de la culture antique Sanxingdui musée de Chengdui Age du bronze La « Chèvre Sétrieuse » jouit d’une forte personnalité et ne se laisse pas facilement impressionner par l’opinion générale. Il convient donc de savoir la tempérer sans pour autant la restreindre. Un berger réfléchi et matois muni d’un bon bâton et aidé par un chien bien dressé et qui n’en fait pas trop devrait donc permettre d’éviter des mouvements incontrôlables et qui finissent pas devenir dangereux pour le troupeau lui-même.

D’autant plus que le Grand Méchant Loup, toujours et plus que jamais à l’affût, ne ratera aucune occasion de venir semer le désordre social sinon la panique moutonnière.

Mais il est également inutile d’en rajouter des tonnes car, comme le rappelle le proverbe chinois  » Yang Zhi Hu Bi  » c’est  » Chèvre sous une peau de Tigre « , donc matamore ridicule et inutile. Comme on a pu qualifier, jadis, un homme politique français de « faciste en peau de lapin ». D’un autre coté il convient également que ce bon berger sache mener ses chèvres sans pour autant les perdre de l’oeil car il pourrait lui en cuire, la réaction du troupeau risquant d’être incontrôlable vers le début de l’été période ou la Chèvre peut se transformer en Bélier. Il faut se méfier de l’eau qui dort. Mais quoi qu’il en soit, le Bélier (ou la Chèvre) se révèle heureusement très favorable aux affaires et au bizness comme le révèle la légende de Canton et de ses « Cinq Béliers ».

belim023

Pourquoi ne pas s’entendre entre Chèvre et Mouton ? On a le choix entre le Bélier, le Mouton ou la Chèvre Yi Wei de Bois ! Il s’agit donc du Bélimouchèvre sérieux dans la Forêt.

belim2

La Chèvre vous salue bien ! Pas si bête qu’on le croit trop souvent. Elle serait même souvent un peu maligne.

 

 


• Contenu de la page
  1. • Avertissement sérieux
  2. • Quelques données sur la Chèvre de Bois ou Bélimouchèvre de la Forêt
  3. • La description, les qualités et les défauts de la Chèvre de Bois ou Bélimouchèvre dans la Forêt
  4. • Année de la Chevre de Bois Yi Wei ou Chèvre sérieuse dans la forêt
  5. • La Chèvre, ou Bélimouchèvre, de Bois
  6. • Calendrier Impéria
  7. • La Chèvre-Mouton-Bélien en Occident!
  8. • Proverbe chinois et Traditions :

La chèvre et son caractère (Yang). Elle possède un sacré caractère !

beliim3

Mais c’est AUSSI le bélier ! Ici au Japon.

belim6

 

 


Retour en haut de page

Avertissement sérieux :


Comme tous les ans depuis des années on ne vous donnera pas de thème astrologique vous promettant Monts et Merveilles ou, au contraire, plaies et bosses et catastrophes diverses et variées. On a vu, assez récemment, que la prévision de l’apocalypse pour le 21 décembre 2012 s’est transformée en vaste rigolure. Il en va de même pour à peu près toutes les prévisions infaillibles.

Lorsqu’un avion s’écrase tous les passagers et les membres d’équipage ont un thème astral différent occidental ou oriental. Il est évidemment possible de rechercher dans le thème du pilote ou d’un passager une prédiction n’incitant pas au voyage ce jour là. Ou de faire le thème astral de l’avion et de constater qu’il n’est pas très bon. Mais il est préférable d’invoquer le concours de circonstances et une défaillance humaine ou/et mécanique.

Bien que l’avion soit un corps céleste il échappe bien souvent, et heureusement, à l’influence des constellations. Donc des prévisions astrologiques. Mars ou la Chèvre-Bélier-Mouton, fut-il de Bois, n’ont probablement rien à foutre que Marcel Raboudin ou que Madame Eugénie Zonzon soient brutalement transformés en chaleur et en lumière comme le disait justement Clostermann. Cela fait penser à Hitchcock qui refusait de monter dans un avion si il constatait la présence d’un enfant portant un nounours ou une poupée et argant le fait, vérifiable, que le crash de l’avion serait nécessairement illustré par une photo de ce nounours ou de cette poupée dans les décombres. Ce qui implique le fait que tout journaliste compétent se rendant sur les lieux d’une catastrophe doit nécessairement se munir soit d’un nounours ou d’une poupée qu’il jettera dans les débris, après l’avoir mutilé, juste avant de prendre la photo qui sera, nécessairement, publiée.

Ou de l’acordéon flottant sur l’eau après un naufrage et émettant quelques notes lugubres. L’astrologie n’a rien à voir là dedans et moins encore l’horoscopie qui donne des indications, plus ou moins utiles, mais qui ne prédit rien, sauf après coup. L’astrologie c’est comme ces économistes, ou déconomistes, qui vous disent pourquoi la crise a eu lieu, après coup, ou ces historiens qui vous expliquent pourquoi on a gagné la bataille de la Marne, après coup. Les explications auraient été absolument les mêmes si on l’avait perdue cette bataille de la Marne. Donc nous avons préféré vous donner ces indications qui, peut-être, vous seront utiles.

A la seule et unique condition de conserver votre libre arbitre. Savoir que Louis Bertignac et François Hollande sont natifs de l’année du Cheval de Bois n’est d’aucun intérêt. Quoique, en les observant, on arrive quand même à se faire une petite idée de ce à quoi on s’attend en matière de natifs de l’Année du Cheval. Enfin certains m’ont fait le reproche d’un trop plein d’illustrations car, visiblement, ils n’apprécient pas les miquets et qu’ils préféreraient de la « vraie astrologie chinoise » avec des tas de proverbes, un pour chaque jour, c’est à la mode et puis des calculs compliqués auxquels le commun des mortels (et même des Dieux !) ne comprennent rien. Et puis le fait que deux animaux du Zodiaque ne sont pas fait pour s’entendre. Je suis Tigre de Métal et Martine est Serpent d’eau qui sont, normalement, incompatibles et on est ensemble depuis plus de trente ans.

On finit par s’arranger car comme elle mange des légumes elle ne m’enquiquinne jamais sur la cuisson de ma viande alors que deux Tigres n’en finiraient pas d’imposer chacun son fait. Donc je ne vous donnerai pas mes prévisions exclusives pour cette Année du Cheval si vous êtes Cochon de Terre ou Rat de Bois ni Fox Terrier à poil dur comme aurait dit Pierre Dac. Il y a des bouquins et des revues spécialisées pour ça ! Et même des sites fort bien faits. Mais généralement payants. Et puis là comme c’est gratos, je me fais plaisir. Honni soit qui mal y dépense !
Et surtout, surtout « Ne Sutor Ultra Crepidam »qui peut aussi se formuler « Sutor Ne Supra Crepidam », je sais. Un cordonnier, un jour, fit remarquer à un sculpteur grec célèbre, certains diront un peintre, un nommé Apelle parait-il, que la sandale qu’il figurait ne tiendrait pas au pied car il manquait une lanière. Le sculpteur (ou le peintre !) remercia le cordonnier et s’empressa de rajouter la fameuse lanière. Mais ce dernier, enhardi par l’attitude bienveillante de l’artiste lui fit remarquer que le mollet était trop… Et il s’attira cette remarque cinglante : « Pas plus haut que la sandale, cordonnier ! »

 


Retour en haut de page

Quelques données sur la Chèvre-Bélier-Mouton en Asie


Une histoire de caractère(s) Le caractère Yang désigne autant la chèvre que le mouton ou le bélier !

Le graphisme ancien désigne d’ailleurs plutôt le bouc avec ses cornes. Chèvre- ou Bélier ou Mouton et même Bélimouchèvre – (avec une Majuscule) si il s’agit du caractère représentant l’animal cyclique – on dira de même le feu, avec une majuscule, donc le Feu, si il s’agit du Feu des Cinq Eléments. De même on peut distinguer l’homme et la femme (minuscules) de l’Homme quand il embrasse les deux !

Pour ma part je préfère utiliser Etre Humain, ce qui est, en soi, tout un programme. Le Bélimouchèvre (Bélier-Mouton-Chèvre) n’est pas l’animal cyclique le plus représenté du calendrier asiatique ! Mais ses diverses représentations, comme le caractère chinois qui le désigne, sont trés variables.

Le Bélimouchèvre possède donc de nombreux caractères qui vont, on s’en doute, du meilleur au pire. Et il en va de même, cela va sans dire, en horoscopie ou en astrologie. Le caractère basique Yang qui désigne dans ce cas, au choix, chèvre, mouton, bélier, bouc, antilope, capricorne…et même la rare antilipe du Tibet.

belim5

Le bélier n’est pas nécessairement pacifique et sait rendre coup pour coup Illustration de Patrice Vaidie

8-chevre-2

Le caractère Yang – Chèvre ou bélier en style calligraphique

belim7

Le Bélier de l’astrologie chinoise en Chine Style « presque » Kawaï !

belim4

Un bronze antique représentant la Chèvre du zodiaque chinois. (Dynastie Zhou)

belim15

Chèvre en métal cloisonné (Dynastie Han)

belim016

Chèvre-Bélier en terre cuite désignant le 8eme animal cyclique du zodiaque chinois Art contemporain.

belim8

La vision « Kawaï » (nunuche ou cucul) de la Chèvre du zodiaque chinois. art actuel.

belim9

 

 

belim043

Peinture Zhongguo Gongbihua pour le Nouvel An de la Chèvre de Bois

 


Retour en haut de page

La description, les qualités et les défauts du Bélimouchèvre


belim010

La chèvre, particulièrement en Chine, est considérée comme un animal espiègle et curieuse de nature.

belim011

Chèvre et Mouton par Zhao Mengfu (1254 1322) de la Dynastie Yuan On voit que, déjà à l’époque, il existait à la fois une association et une différence entre ces animaux. Au vu du nombre de sceaux on constate que ce rouleau eut de nombreux propriétaires ! Une Chèvre et un Mouton cela représente la concorde dans la paix donc l’alliance des bonnes volontés.

belim012

Les trois chèvres – en fait une chèvre et deux chevreaux. Les chevreaux, en Chine, représentent la piété filiale car ils s’agenouillent pour têter.

belim014

Dans le zodiaque chinois la chèvre n’est pas nécessairement la plus discrète. Elle aime bien se faire voir. Pas étonnant que de nombreux artistes et/ou comédiens (B. Tapie est mauvais artiste mais bon comédien !) soient natifs de l’année chinoise de la Chèvre. La biquette est parfois très cabotine !

belim019

Les trois chèvres -San Yang – représente la prospérité et la promesse d’une nombreuse descendance. C’est le nom d’une marque importante de voiturees et de deux roues en Chine : Sanyang. Trois chèvres avec des fleurs cela se dit « San Yang Kai Tai » ce qui signifie littéralement « Renouveau Printannier » Ce qui peut se traduire aussi par « Se refaire une santé » ou « Se refaire une fortune ». la Chèvre du Printemps sait donc se renouveler et acquérir bonne fortune.

cheval_Bois036

La Chèvre est le huitième des Animaux cycliques du calendrier chinois. Les Douze Animaux du calendrier astrologique chinois avec un Taiji (Tai Chi) ancien. Il est à noter qu’il tourne bien dans le sens dextre (dextrogyre ou Shun en chinois) Ici le Cheval est en bas mais représente le Sud. C’est la vision chinoise classique ! Dans le Shaolin du Sud et particulièrement dans l’Ecole Hung Gar la « posture du sablier  » (Jor Ma Bo ) se dit »tenir une chèvre serrée entre ses genoux » ou Yi Ki Jeo Ma Bo (Yiji Yangmabu). « On ne confiera pas un cheval à un type (Gui ou Kouei) pas même capable de tenir un mouton (ou une chèvre !) serré entre les genoux ».

belim029

Tenir une chèvre serrée entre ses genoux (Yi Ki Jeo Ma Bo) ou posture du Sablier (Jor Ma Bo) Les genoux ploient vers l’intérieur et les poings serrent les cornes de la chèvre ! Actuellement ce serait la « posture de la mob à Mimile qui vient heurter le trottoir en face du kébab  » !

cheval_Bois024

Lin Shirong (La Sai Wing) 1860 1943 – principal disciple de Wong Fei Hung – Posture du cavalier, ou posture du cheval (Ma Bo ou Ma Pu). Chèvre Palais d’Eté de Palikao Bronze doré Elle faisait partie d’une collection de douze têtes d’animaux en bronze qui fut pillée lors du sac du Palais d’Eté. La Chine les a récupérés, notamment les deux pièces de la collection Pierre Bergé YSL qui représentaient le Lièvre et le Rat. 14 millions d’euros chacune !

belim022

belim025

Bélier en jade Chine antique Le jade pâle ou blanc se nomme en Chine « gras de mouton » (Yang Zhi) C’est la variété la plus recherchée et par conséquence la plus estimée et la plus chère. Il s’agit donc du vrai jade ou néphrite. Cette pierre, réduite en poudre, était censée soigner les infections ou inflammations du rein (nephros = le rein ; itis = inflammation) Le terme jade vient de l’espagnol « pierra de ijada » Ijada désigne les flancs et, par extension, les reins.

belim035

Objet funéraire (Mingqi) représentant une ferme avec des chèvres. Dynastie Zhou (VIIIe siècle Av. J.C.) Le matériel funéraire ou Mingyi représente le 36eme Hexagramme du Yijing (Yi King) ou « Obscurcissement de la lumière » mais qui se traduit symboliquement par « lumière intérieure » Mingqi est donc littéralement « objet brillant » qui eest censé amener la lumière dans la tombe. Cela représente aussi le disciple qui vénère son maître après sa mort et qui le représente. Les traditionnelles illustrations du Nouvel An en papier rouge découpé : du Bonheur pour toute l’année ! Si (sentir les fleurs) Yang (Chèvre – ou Bélier) produit Siang (Xiang) = parfumé et Bonheur Daxiang (Ta Siang) Grand Bonheur !

belim026

Belim032

Les 12 animaux du Zodiaque chinois dans un netsuke (bouton de mandarin) en ivoire Japon XVIIIe « Pei Yin Pei Yang Shang Wei Dao » « Un Yin Un Yang c’est simplement le Tao »

belim020

En Chine le blanc est Yang, le noir est Yin !

belim017

Mouton en émail cloisonné sur bronze. Dynastie Qing (XVIIIe). On remarque une influence du style occidental.

belim038

Yangzun Vase en forme de bélier Musée Cernuschi Collection Empereur Qianlong Un bélier à roulettes !

belim033

Les Chèvres de Canton Statue des Cinq Chèvres (ou Béliers !) à Guangzhou donc à Canton. La légende des  » Cinq Béliers  » fondateurs de la ville de Canton. Canton, Guangzhou en chinois, demeure l’une des villes les plus prospères et les plus dynamiques de Chine et d’Extrême-Orient. Une légende raconte que trois siècles avant notre ère il s’agissait encore d’une bourgade fort paisible bien qu’elle ait déjà reçu l’Empereur Jaune Qin Shi Wangdi en 214 av. J.C. lorsque celui-ci fit descendre ses armées jusqu’à la mer. A cette époque la ville ne nommait Pan Yu, du nom de deux collines voisines. Mais elle connaissait souvent des épidémies et des famines.

C’est alors qu’apparurent dans le ciel Cinq Divinités vêtues des Cinq Couleurs symbolisant les Eléments : noir pour l’Eau ; vert pour le Bois ; rouge pour le Feu ; jaune pour la Terre et blanc pour le métal. Ces divinités descendirent sur terre et se rendirent en procession dans la ville montées sur Cinq Béliers de couleur. Chacune d’entre-elle distribua un boisseau magique contenant une céréale particulière : riz, millet glutineux, millet non glutineux, blé, épeautre. Ces  » Cinq Céréales  » (Wu Ku) apportèrent donc la prospérité à la ville et permirent de désormais éviter les famines et les disettes. Une fois leur tâche accomplie les Divinités (Shen Ming ou littéralement  » Esprits Brillants  » ) remontèrent au ciel mais laissèrent les Cinq Béliers. La ville fut alors nommée  » La Cité Fleurie au Cinq Béliers  » (Wuyang Suxiang) et devint peu à peu  » La Ville du Bélier  » (Yang Cheng). Plusieurs monuments furent élevés au cours des âges en mémoire de cette légende, le dernier datant de 1959 et se trouvant dans le parc de Yiexiu.

Le Bélier demeure donc le symbole du dynamisme et de la réussite de la principale ville du sud de la Chine. Mais en examinant les statues en question force est de constater qu’il s’agit bel et bien d’un bouc ! A quoi les Chinois et plus encore les Cantonnais répondront que c’est sans aucune importance puisque l’animal en question leur permet de réaliser d’excellentes affaires et est particulièrement favorable au bizness. Il est inutile de perdre son temps à discuter sur le sexe des anges ou sur les animaux magiques apportés par des divinités bienveillantes et la zoologie n’a jamais été le point fort des hommes d’affaire. Il est, par contre, une certitude : mieux vaut savoir distinguer les  » cinq graines  » car, à Canton comme dans toute la Chine, un  » Wu Pu Ku Feng « , donc un crétin notoire, est celui qui n’y parvient pas.

Celui qui n’a pas bien, là bas, compris la  » Loi des Cinq Eléments  » (Xiang Wu Xing) risque donc de passer finalement pour le dindon de la farce et de se retrouver roulé dans la farine en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. En attendant les  » Cinq Béliers  » demeurent les protecteurs de Canton et de ses affaires. La légende assure que la ville de Canton (Guangzhou) fut fondée par Cinq Immortels ayant pris la forme de chèvres. On la désigne donc traditionnellement comme « La Cité des Cinq Chèvres » ou « La ville des Cinq Béliers ». Rappelons encore une fois que le caractère Yang représente à la fois la chèvre, le mouton, le bélier, le bouc er même l’antilope du Tibet ! Le Mouton (Chèvre) s’entend très bien avec le Cheval, le Tigre et le Chien mais possède quelques inimitiés avec le Rat et le Serpent Sur un plan climatique, l’énergie Jia Wu ( Feu Ministériel Xiao Yin )se manifeste dans la chaleur. Suivant le Traité de la Médecine Interne de l’Empereur Jaune (Chamfrault T. 5) il faut s’attendre à des troubles pulmonaires ainsi que des affections intestinales. Il faut surveiller le coeur, les yeux, les reins. On peut néanmoins s’attendre à une année moins compliquée que celle du Serpent d’Eau et ses multiples convulsions. Mais le Cheval, fut-il de Bois, n’est pas une année de franc repos ! Il faut quand même s’attendre à quelques turbulences.

cheval_Bois041

Les Douze Animaux du zodiaque chinois et leurs empathies en triangle Le mouton s’entend bien avec le lièvre et le sanglier (c) Georges Charles pour Tao-Yin

cheval_Bois042

Les Douze Animaux du Zodiaque chinois et leurs antipathies Le Mouton ne s’entend pas bien avec le Boeuf.

belim044

Peinture Zhongguo Gongbihua pour le Nouvel An de la Chèvre de Bois

 


Retour en haut de page

Année de la Chèvre (Mouton ou Bélier) sérieuse dans la forêt


belim013

Chèvre Souriante Cette année il s’agit de la « Chèvre sérieuse dans la forêt » mais elle a aussi le droit, et le devoir, de se marrer un peu. Quelques explications sur les transcriptions, traductions et majuscules ! Suivant les diverses écoles d’astrologie, d’horoscopîe, il s’agit de la Chèvre ou du Mouton, certes, mais il convient encore de préciser auquel élément il appartient. Ici, en l’occurence, il s’agit encore de l’élément Bois puisque ces éléments se suivent par couple. Pourquoi des MAJUSCULES à Chèvre (Bélimouchèvre !), à Bois (et aux autres Eléments) ? Parce qu’il ne s’agit pas du bois en tant que substance ligneuse mais du Bois en tant que principe symbolique évoquant tout un système, ou paradigme, lié à la tradition classique des Wu Xing ou Cinq Eléments (Cinq Agents, Cinq Dynamismes, Cinq Tropismes…etc).

De même pour le Métal, l’eau et pour le Feu et à priori pour le Bois et pour la Terre. En réalité on ne devrait pas traduire et utiliser les caractères chinois classiques qui sont des « images symboles » (Xiang) et non des définitions limitatives. On devrait agir de même pour les termes comme Coeur (Xin), qui représente tout autre chose que le cardia ou « pompe cardiaque », pour Esprit (Shen), pour Energie (Qi), pour Essence (Jing), pour Tao ou Dao, pour Taiji qui ont une toute autre valeur dans leur caractère que celle qu’on leur confère dans l’écrit. La plupart des majuscules ont disparu du Pinyin (transcription officielle des caractères chinois vers une langue écrite destinée au non-Chinois) mais le sens des mots également donc leur compréhension.

Pour ne donner qu’un exemple Taiji (que l’on retrouve dans Taijiquan par exemple alias Boxe du Grand Faîte (sic) ) à pu se traduire, en fonction des modes et des époques par « Grand Faîte » mais aussi par (avec ou sans majuscules !) grand comble (la partie située au dessus du grenier comme le fonds était celle située sous la cave), grand cap (en liaison avec la tête ou le chapeau, ce qui est le plus élevé dans l’être humain, la tête, et plus élevé encore chez quelqu’un de bien élevé le cap ou chapeau (béret, casquette, képi…) puisqu’on ne sortait pas tête nue. Mais également grand sommet (pour une montagne). Ji représente ce qui est « haut » et Tai le « grand », l’ultime. Il y aurait de même des questions à se poser sur la poutre faîtière (Taiji) qui est « le sommet vu de l’intérieur de la construction) qui, en architecture serait plutôt la poutre « maîtresse ».

Mais dans ce cas on féminiserait Taiji et les gros rasés n’aimeraient pas trop. Le grand faîte a donc prévallu ces derniers temps mais au XVIII on retrouvait plus souvent le grand comble. C’est un comble ! Il n’est pas question de traiter quelqu’un de « serpent de papier ! » comme on pourrait dire « Tigre de papier » pour désigner un matamore (littéralement à l’origine un « tueur de Maures » comme le Saint Jacques – Santo Iago – de la Reconquista ) mais on peut, par contre, utiliser l’injure très connotée de « Vipère lubrique » qui désigna, un moment, la quatrième femme de Mao, Jiang Qing. D’autre part, n’en doutons pas, il a existé en Chine sur l’immensité de son territoire et dans l’immensité de son histoire des myriades d’écoles donc de tendances sinon d’enseignements et même de sectes.

« Chaque école a sa secte, chaque secte a son école » se plait-on à dire en Chine ! Et il a bien fallu organiser tout cela, le régulariser et l’unifier pour présenter quelque chose de compréhensible aux kékés d’Occident qui croient que le Kung-Fu Wushu (minimum de 400 écoles !) peut s’organiser comme le foot (1 fédé !) ou le tennis et qu’il va suffire qu’Aimé Jacquet ou que Yannick Noah se pointent pour que tout se régularise d’un coup de baguette magique et qu’on ne voit plus qu’une seule tête bien dégagée au dessus des oreilles. En astrologie ou en horoscopie, comme dans le Feng Shui il a existe un nombre encore plus grand d’écoles, de tendances, d’enseignements qui évidemment, à l’instar des écoles de diététique occidentales, se « tiraient la bourre » et juraient tous sur leurs Grands Dieux être les seuls à représenter la « tradition authentique ».

 


Retour en haut de page

Le Bélimouchèvre de Bois Yi Wei


belim018

Elle peut être impressionnante, la Chèvre !

l Chèvre de Bois Yi Wei « Sérieuse dans la Forêt ».

Energie Céleste de Bois (les Nuées, le Vent, ce qui s’attache et enserre ) Energie Terrestre de Métal – ce qui sépare en tranchant et ce qui réunit en séparant (comme le Chaudron (Ting ou Ding) sépare le Feu (Huo) de l’Eau (Shui) Mais aussi le Feu Céleste (Li) de l’Eau de l’Abime (Kan). Kan et Li sont les deux forces agissantes dans la nature au Japon ce sont les Kami. Ka c’est le Feu, Mi c’est l’Eau. Kamikaze c’est littéralement le Vent (Kase ou Kaze) portant le Feu (Ka) et l’Eau (Mi) donc à la fois la capacité de protection (comme les « Vents Divins » qui protégèrent le Japon des invasions mongoles mais aussi de destruction comme le Tsunami (Tsu = portuaire Nami = grande vague). C’est littéralement « grande vague dans le port » par extension vague destructrice.

A Hong Kong et à Macao, le Métal (Jin) c’est nécessairement de l’Or (Gold) et l’alchimie locale consiste simplement à transformer l’argent en or ! Pas comme dans certaines pubs sur les achats d’or où l’on vous propose de transformer votre or en argent, pourquoi pas en plomb, ce qui est de l’alchimie inverse !

belim039

Poids en forme de bélier Dynastie Tang (VIIe siècle)

belim027

Papier rouge découpé en forme de bélier Estampage traditionnel du Nouvel An Chinois Un bélier (Mouton ou chèvre) Yang Sent les fleurs (Si) Si Yang (Siang ou Xiang) : Bonheur et chance Daxiang (Ta Siang) : Grand Bonheur (voir plus haut où c’est une Chèvre qui est représentée ! Mais Chèvre et Bélier (donc Mouton) se disent pareil : Yang

belim034

Ici un jeune cavalier des steppes mongoles chevauche une chèvre ! Chèvre de Mongolie

belim_023

Chevreau bien remonté ! L’animal a du ressort.

 


Retour en haut de page

Calendrier Impérial


belim036

4713eme année du Calendrier Impérial. Cette année le 19 Février à 7H54 arrive le Nouvel An. Année de la Chèvre de Bois Yi Wei « Sérieuse dans la forêt » Mais, en réalité c’est le Bélier-Mouton-Chèvre donc le « Bélimouchèvre de Bois ».

Le chiffre correspondant à cette année (4+7+1+3 = 15 1+5 = 6 ) est donc le 6 pour la date chinoise mais 2015 (2+0+1+5 = 8) le 8 pour la date occidentale si on additionne Orient et Occident cela fait (6+8 = 14 1+4 = 5 ). On trouve donc le chiffre 5 qui est à la fois le nombre de l’équilibre centré et de l’harmonisation. Cinq c’est simplement ce que produit Yang/Yin (3 pour Yang 2 pour Yin) donc le Tao ou du moins le Taiji (Tao manifesté et en mouvement). Cela correspond aux Wuxing (Cinq Eléments) qui sont Eau, Bois, Feu, Terre, Métal qui sont engendrés par le mouvement du Tao (Taiji puis Tai Sou) sur terre.

Ce sont les « matérialisations » (Xing) du Tao. Dans la version occidentale, donc de 2015 on trouve donc, en numérologie, le chiffre 7 (2 +1 +5 = 8). Ce sont les « Huit Energies Célestes » qui se nomment ‘ »Huit signes symboles » ou Huit Figures (Ba Gua) . Ce sont donc les « Huit Trigrammes » du Yijing (Yi King) : Le Ciel ; La Terre ; Le Tonnerre ; L’Eau de l’abime ; La Montagne ; Le Vent ; Le Feu céleste ; Le Lac. La conjonction entre les Cinq Eléments (Wu Xing) et les Huit Figures (Bagua) est favorable car cela correspond aux matérialisations terrestres infkuencées par les énergies célestes.

C’est le symbolisme profond du 11eme Hexagramme Tai : La Grandeur, La Majesté, La Paix. « La Terre influe le Ciel. En retour le Ciel influe la terre. A la rencontre de ces influences réciproques la Multitude des Etres en est motivée favorablement ». (Yijing). Dans la figure symbolique de l’Hexagramme le Ciel est en bas et la Terre est en haut. Il y a donc inversion ce qui provoque le mouvement. Il y a mouvement donc « Changement, Transformation, Adaptation » ce qui est le principe ou mouvement de vie. C’est l’évolution à bartir d’une base bien établie, comme la tradition dans ce qu’elle a de louable. Au contraire, comme dans le 12eme Hexagramme (Pi) où le « ciel est en haut et la terre est en bas » c’est la normalité dans la stagnation. « moment où les contraires ne communiquent pas » (Dic. Ricci).

C’est, en quelque sorte, « le demeuré » (celui qui reste enfermé à demeure). « Tout va bien, rien ne bouge, rien ne change, on n’est pas dérangé… ». C’est le principe de l’obstruction, de la stase, de la stagnation, de l’obstruction. Donc le contraire de la vie. La Chèvre de Bois Yi Wei a beau être dans la forêt, elle demeure très vivante, alerte, remuante. Une chèvre dans la forêt est quelqu’un qui aime à prendre des risques et à ne pas rester enfermée, à demeure, malgrè le gros méchant loup qui est censé rôder. Elles aurait même peut-être tendance à le provoquer car derrière la Chèvre se cache le Bélier. On oublie en effet que la racine latine de bélier est bellum, la guerre qui a donné belliqueux, bellisiste, belligérant et que la racine gauloise est Bel qui a engendré le dieu cornu Belenos, fils de Taranis représentant la force guerrière, la « vertu martiale » (Wu De en chinois – la vertu chevaleresque). En grec ancien le Bélier c’est Ariès (ou Arès) qui représente la bravoure.

Le même Bélier se nomme Hamal en arabe qui désigne le portefaix, celui qui porte de lourdes charges et qui fait donc preuve de courage et d’abnégation. En anglais Ram désigne le Bélier. Mais c’est aussi l